La Société générale porte plainte contre un site qui la disait insolvable

La Société générale a porté plainte contre le site internet Electron libre et lui réclame 100 000 euros de dommages et intérêts pour avoir écrit que l’établissement était un acteur bancaire non crédible et insolvable, selon une assignation consultée jeudi par l’AFP.

L’audience devrait se tenir le 19 octobre devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Les propos incriminés ont été mis en ligne par le site le 7 septembre dans une brève de quelques lignes intitulée «Exclusif : la Société générale écartée du marché interbancaire».

L’article avait été mis à jour le jour même pour signaler la publication d’un démenti formel de la banque. Celle-ci mettait en garde : «La banque rappelle qu’une enquête AMF [Autorité des marchés financiers] est en cours sur la diffusion des rumeurs et renvoie chacun à sa responsabilité civile ou pénale pour circulation de fausses informations», précisait le communiqué de la Société générale.

Au cours de l’été, la banque avait été victime d’une rumeur, provoquée par un article du Mail on Sunday qui affirmait que la santé de la banque était très mauvaise. Cette information, dont le journal avait reconnu par la suite qu’elle était erronée, avait provoqué un violent décrochage en Bourse de l’action Société générale.
Le Monde.fr

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Economie, International, Photos. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir