Une femme en feu ! par binta l’africaine

Lamine a envie d’avancer et de reculer en même temps. Un dilemme, ne sachant pas s’il doit s’investir à fond ou laisser tomber. Léna, la femme de ses rêves, est entourée de mystère et on ne sait jamais sur quel pied danser avec elle. Lamine sent que cette dernière a des sentiments pour lui mais ne peut pas attester que c’est de l’amour.

Léna est douce et sauvage à la fois et a un caractère de chienne. C’est une femme en feu ! Cela résume le comportement bizarre qu’elle a envers Lamine qui hésite encore à lui déclarer sa flamme. Dieu sait qu’il l’aime et aimerait bien l’épouser mais comment demander en mariage quelqu’une qu’on n’arrive pas à cerner?

Elle est bien l’unique demoiselle au monde qui sait piquer une de ses colères légendaires. Parlant et réfléchissant comme un homme, Léna n’hésite jamais à donner des ordres sans remarquer l’incrédulité qui se lit sur le visage de son homme si patient. Ce dernier sourit parfois en se demandant s’il avait une femme devant lui parce que mise à part sa belle silhouette, ses courbes de reines, sa poitrine généreuse, sa démarche féline, son teint de déesse, son sourire apaisant et sa voix mélodieuse, rien n’indiquait que c’en était une. Elle a tout d’une nymphe mais est d’un mystère…

On ne peut tout de même pas se marier avec une femme qui se prend pour un homme ! Et elle est tellement adulée que Lamine en est fou de rage. Léna attire tous les regards et fait des jalouses autour d’elle. Mais ceux qui tombent à ses pieds en la voyant passer ne savent pas ce qu’elle cache sous ses airs de naïveté, son obsession à vouloir tout contrôler. Lamine est convaincue que s’il veut vraiment en faire sa femme, il faudrait trouver le moyen de faire d’elle une « femme ». Psychologiquement quoi !

C’est que nak, c’est devenu trop compliqué avec ces femelles modernes qui se prennent pour des amazones, qui dirigent et qui dominent les hommes ! Elles croient qu’on veut les manipuler à chaque tentative de séduction. Une tache ardue que de les convaincre qu’obéir à un homme est leur mission sur terre. Pourtant, c’est ce qu’elles finissent toutes par faire (ou par vouloir priant Dieu tous les jours de leur donner un mari à qui obéir). Qui arrive à comprendre les femmes ???

Lamine, lui, s’est fatigué de réfléchir sur cela depuis belle lurette. Maintenant, comment faire pour demander Léna en mariage sans courir le risque de sentir ses talons pointus sur son front ? La grande question !

source : SeneNews.com

Cette entrée a été publiée dans Litterature. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir