Guérison Vih.Sida à base des plantes médicinales ; un autre tradithérapeute béninois déclare la disponibilité du remède

La médecine traditionnelle béninoise connaît ces derniers temps une avancée notable au Bénin. A l’instar du célèbre tradithérapeute béninois Philibert Cossi Dossou Yovo, un autre vient de déclarer la

disponibilité du remède contre le mal du siècle. Son nom c’est Klotoé A. Bienvenue alias ‘’Djoumi’’ et il est originaire d’Akpro-Missérété. A la faveur d’un entretien à nous accordé à son domicile privé à

Vakon dans la commune d’Akpro-Missérété, le haut dignitaire de la médecine traditionnelle béninoise Bienvenue A. Klotoé a expliqué aux hommes des médias comment il a réussi à décrocher le remède contre le Vih/sida, cette maladie qui fait assez de victimes chaque jour que Dieu fait.

Ainsi, à en croire ses propos, c’est grâce à l’assemblage de plusieurs plantes médicinales qu’il a inculqué à un patient qu’il a percé le secret de ce mal. Il a profité de l’occasion pour inviter les malades à se rapprocher de lui pour bénéficier gratuitement ce produit afin de sauver leur vie. L’homme a également avoué la capacité de sa découverte à sauver des malades du Sida même si ces derniers sont complètement fatigués.

Aussi, a-t-il parlé de la disponibilité de plusieurs autres maladies dont la guérison n’est l’ombre d’aucun doute chez lui. Il s’agit entre autre des maladies comme l’Hépatite virale sous toutes ses formes, le cancer, les faiblesses sexuelles, la stérilité, les maladies sexuellement transmissibles, l’hyper et hypotension, la paralysie et autres maladies liées à la sorcellerie.

Par ailleurs, plusieurs témoignages à nous parvenus en ce qui concerne les talents de ce dignitaire en médecine traditionnelle montrent la crédibilité à mettre à l’actif de son remède. Il n’en serait d’ailleurs autrement lorsqu’on sait qu’il a décrété gratuit le traitement de cette maladie et juge que le principe de la médecine de nos ancêtres sur la palissade n’est pas une source de richesse mais de dignité. Il ne reste donc qu’à lui souhaiter bon vent dans sa nouvelle trouvaille.

Gérard NOUGBE

Un article de Nouvelles Mutations

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Santé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir