GSM – Vers l’achat de Libercom par Orange ?

Libercom serait-il au bord du gouffre ? Pour l’heure, les indices de ses difficultés ne sont pas encore clairs. Toujours est-il que le premier réseau Gsm au Bénin, semble perdre sa notoriété d’entre temps. Selon certaines informations, l’entreprise publique des Gsm serait dans un état comateux. Mauvaise gestion ou détournement ? A ce niveau aussi, c’est encore le flou. Mais, de sources très crédibles, on apprend que la société serait en passe d’être vendue à l’opérateur Gsm le plus connu en Côte d’Ivoire sous le nom d’Orange. Libercom bientôt Orange ? Si cela adviendrait, les principales causes ne sont pas loin. Dès lors, on annonce des prétextes comme la mauvaise qualité des prestations aux clients qui se plaignent tous les jours. La communication sur ce réseau sans doute, coute relativement chère. Les clients de leur côté subissent toujours des désagréments puisque la qualité de la communication laisse à désirer. Des difficultés auxquelles font face le Dg et le personnel de la maison depuis des années. Ne pouvant plus supporter les charges, l’Etat béninois aurait décidé de privatiser Libercom comme ce fut le cas pour certaines entreprises publiques. C’est dans cet imbroglio qu’un directeur d’une structure très en vue de la maison déclare sa démission alors qu’il avait annoncé de grandes reformes au sein de la société. Mais, selon des sources très proches de la société, la démission de ce directeur serait pour entamer les négociations avec l’entreprise qui doit désormais acheter Libercom. Donc, un plan bien concocté ? Si le projet n’est pas encore dévoilé au commun des Béninois, c’est parce que les deux parties n’auraient pas encore trouvé un terrain d’entente sur les conditions d’achat. Toujours est-il que les discussions seraient très avancées et les deux parties pourraient trouver un compromis dans les jours à venir. On annonce déjà que ce directeur démissionnaire devrait revenir pour reprendre les rênes de l’entreprise.

Par Mensah Aziagnon – dans le Quotidien Le Nokoué

Cette entrée a été publiée dans Economie, Technologie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir