Lutte contre l’escroquerie au Bénin – Un faux capitaine des douanes mis sous mandat de dépôt

Un faux capitaine des douanes a été arrêté, gardé à vue au commissariat central de Cotonou puis mis sous mandat de dépôt hier par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou. Il est incarcéré à la prison civile de Cotonou pour avoir escroqué plusieurs opérateurs portuaires et hommes d’affaires. De son vrai nom Francis Richard Prodjinonto, cet escroc se fait, en effet, passer, pour feu Eric Amoussou, capitaine des douanes et droits indirects qui n’est autre que son feu cousin. Très ingénieux, il identifie sa cible à qui il propose ses prestations irréalisables. Ainsi, dans sa sale besogne, il a joint au téléphone un homme d’affaires lui annonçant avoir saisi une importante quantité de boissons en canettes au port autonome de Cotonou qu’il souhaite lui livrer à vil prix. Il conclut le deal à six millions avec lui, à raison d’un million de francs Cfa à verser au Trésor public et le reste fera objet d’une transaction entre les deux parties. Tout en acceptant de lui remettre immédiatement un million de francs Cfa avec sa pièce d’identité pour remplir les formalités du Trésor public, cet homme d’affaires a alerté la police nationale parce que l’un de ses collègues a été escroqué de la même manière il y a quelques jours. Ainsi, les éléments du commissaire central de Cotonou, Louis Philippe Houndégnon ont vite monté un scénario. Ils ont mis en place un dispositif sécuritaire qui leur a permis de mettre la main sur le faux capitaine des douanes quand il retirait à sa victime une enveloppe financière à Houéyiho. Menotté, il a été conduit directement au commissariat central de Cotonou où, il a fait des révélations. En effet, il reconnaît avoir fait plusieurs victimes dans la capitale économique du Bénin et implore la clémence des autorités judiciaires. De sources proches de la prison civile de Cotonou, Francis Richard Prodjinonto est un repris de justice. Il est toujours endimanché et a un train de vie exceptionnelle.

Adrien TCHOMAKOU – dans le Quotidien Fraternité

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir