Adja-Ouèrè – Un malfrat arrêté à la brigade de gendarmerie

M. Ganiou Adéogan, 25 ans, originaire d’Ifangni a été traqué mardi aux environs de 22 h 30 par la population, et conduit à la brigade de gendarmerie territoriale d’Adja-Ouèrè, suite à un acte d’agression au cours de laquelle son acolyte, le Nigérian Sunday Bodoun a réussi à s’échapper avec le butin d’un million trois mille F CFA environ, selon la victime Mme Mèdégnonmi.

Selon le conducteur de taxi moto qui transportait la victime Mèdégnonmi, commerçante vendeuse grossiste d’huile de palme à Odja-Odan au Nigéria, sa cliente qu’il transportait sur sa moto Bajaj revenait à la maison à Ikpinlè (Bénin), quand ils ont été interceptés sur la voie de Fouditi au Bénin, intimant l’ordre à Mme Mèdégnonmi, de remettre tout l’argent qu’elle ramenait du commerce.

Sous l’effet effrayant d’un pistolet artisanal, dame Mèdégnonmi a obtempéré aux deux braqueurs de saisir le colis sur le réservoir de la moto. Colis que le conducteur de la victime dit ignorer contenir une » importante somme » d’un million sept cents mille F CFA environ.

» Les deux malfrats que je poursuivais après leur forfait sont allés dans cette folle course, télescoper un motocycliste et se sont retrouvés par terre «, a déclaré le conducteur de la victime M. Salami Latoundji.

M. Latoundji a témoigné avoir roué de coups le malfrat béninois qui était au guidon, le contraignant à céder le pactole, au moment où son second, le Nigérian Bodoun lui a enfoncé un couteau au front.

» C’est dans ce rapport de force que la population qui a afflué s’est emparée du malfrat et l’a défiguré avant l’intervention des forces de l’ordre «, a expliqué le conducteur Latoundji.

La victime Mèdégnonmi a déclaré n’avoir retrouvé qu’une somme de 400 000 FCA dans le colis. Le braqueur en fuite a réussi à emporter un million trois cents mille F environ, a-t-elle affirmé.

Rappelons que dame Mèdégnonmi n’a pas été physiquement atteinte dans l’agression. «Elle a seulement subi tout nu, la fouille corporelle des braqueurs», a affirmé son conducteur.

Le commandant de brigade adjoint d’Adja-Ouèrè, l’adjudant Christophe Dégbèlo a annoncé que le présumé malfrat sera présenté jeudi au procureur.

Article du Quotidien Adjinakou

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Faits Divers, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir