Pour avoir accepté de domicilier d’importantes sommes d’argent d’origine douteuse de ICC Service : LE MINISTERE DES FINANCES DOIT INTERPELLER DIAMOND BANK

Loin de connaitre son épilogue, l’affaire ICC Services, du nom de la tristement célèbre ONG qui a spolié plusieurs milliers de Béninois continue de sortir d’autres pans. Aujourd’hui, il est clair que des banques primaires béninoises ont accepté de domicilier des fonds de cette structure illégale. La question qui mérite d’être posée devant cette situation est de savoir pourquoi jusqu’à présent aucune mesure n’a été prise contre ces banques ?
C’est connu de tout le monde que l’activité de placement d’argent à laquelle s’était livrée Icc Services était illégale du moment où, les responsables de cette structure n’avaient reçu aucune autorisation devant leur permettre de l’exercer. Mais les Béninois savent également aussi que lorsque le pot aux roses avait été découvert, cette structure illégale de placement d’argent avait déposé d’importante somme d’argent dans des banques primaires de la place. La structure financière qui a domicilié le plus de fonds de Icc Services est sans nul doute Diamond Bank.
En effet, il a été reconnu que c’est cette banque qui a reçu les milliards de Francs CFA des Aplogan, Dohou et consorts. Or dans la déontologie bancaire, pour ce qui est des grosses sommes d’argent, il est recommandé aux banques d’en vérifier l’origine. Alors comment se fait-il que Diamond Bank ait accepté de domicilier en son sein de l’argent des structures illégales de placement d’argent ? Sous quel nom ces importantes sommes d’argent ont été déposées ? Voilà autant de questions qui doivent faire sortir de son mutisme le ministre de l’économie et des finances.
Dans l’affaire Icc Services, beaucoup de choses ont été dites mais personne n’évoque les erreurs et les manquements dont sont coupables les banques primaires notamment Diamond Bank qui a reçu le plus gros des fonds de cette structure illégale. On parle quand même de milliards de CFA et devant cette situation, il était de bon ton que les responsables de cette banque vérifient l’origine douteuse de ces sommes avant de les recevoir. En ne le faisant pas en son temps, ils se sont rendus complices des faits reprochés aux dirigeants de ICC Services aujourd’hui en prison. Mais les Béninois veulent savoir si cette banque qui a domicilié des fonds d’origine douteuse sans qu’elle ne cherche à en savoir davantage a été inquiétée. Pourquoi le ministère de l’économie et des finances ne l’interpelle pas ? Si des mesures, ont été prises quelles ont été leur ampleur ? Partant de là, on est en droit de demander que le ministère de l’économie et des finances se saisisse de cette affaire afin d’interpeler les responsables de la Diamond Bank pour le bonheur des Béninois. Affaire à suivre
Marie LOUISE – in L’Autre Fraternité

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Economie, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir