Insécurité sur les agents des douanes : ERIC AGBOHOZO ECHAPPE A LA MORT A PARAKOU

Après la bastonnade dont a été victime un douanier au port autonome de Cotonou et la tentative de lynchage sur un autre au quartier Mènontin à Cotonou, c’est au tour d’un autre disciple de Saint Mathieu de faire les frais de la mauvaise foi des populations de Parakou.  En effet, selon les informations à nous parvenues, vendredi dernier, une voiture Peugeot 505 communément appelée 9 places transportait des marchandises de contrebande en provenance du Nigéria. Informé, le préposé  des douanes, Eric Agbohozo se rend sur les lieux et tentait d’arraisonner le véhicule quand les contrebandiers et les populations environnantes s’en sont pris à lui. Même le renfort dépêché par sa hiérarchie en a failli être victime.

Selon les témoignages de Eric Agbohozo, l’une des victimes de cet incident, à l’arrivée de son collègue avec le véhicule de service, les populations ne démordaient pas et le véhicule et lui-même ont été aspergés de l’essence. Visiblement, les contrebandiers voulaient les bruler quand le renfort de la police de Parakou est arrivé pour les disperser. N’eut été la promptitude des éléments de cette unité de la police, on aurait assisté à un événement malheureux.

Cette nouvelle violence à l’endroit des agents des douanes pose encore le problème de la sécurité des ceux qui sont sensés renflouer les caisses de l’Etat. Apparemment les propos tenus il y a peu par les autorités du pays à l’encontre de ce corps continuent de raisonner dans les oreilles des populations. En témoignent les insultes prononcées par ces populations déchainées pour ‘’faire la fête aux douaniers’’.

E. N. Publié dans l’Autre Fraternité

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Politique, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir