Grève des douaniers Yayi durcit le ton…les retraités et les contractuels à la rescousse

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Le chef de l’Etat Boni Yayi n’a pas tardé à réagir face à la grève des douaniers. 24 heures après, il a invité les agents contractuels de la douane et les retraités désireux de signer un contrat avec la douane à se présenter ce jour à la présidence de la République. Et, cette invite du président Boni Yayi à ceux-ci veut tout dire. Visiblement, le premier magistrat ne veut pas faire de concessions aux douaniers qui sont en grève de 72 heures. Après le vote de la loi qui supprime le droit de grève aux paramilitaires, les disciples de St Mathieu grévistes ont donc une nouvelle pilule à avaler. Céderont-ils à la pression de se voir remplacer par les contractuels et les retraités comme cela se dessine ? Le chef de l’Etat ira-t-il au bout de sa logique si les douaniers grévistes persistent à ne pas reprendre le travail ? Tout compte fait, la fin du bras de fer entre le gouvernement et les douaniers n’est pas pour demain. Reste à voir, qui des douaniers et du gouvernement aura le dessus. Les prochaines heures nous le diront.

Angelo Dossoumou, du Quotidien Fraternité

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Economie, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir