Vaste réseau de falsification des documents administratifs au Bénin: La carte d’Identité Nationale se vend comme des petits pains aux étrangers dans les Préfectures – Et si l’Etat retournait la confection de cette carte à la Police ?

La détention de la carte d’Identité nationale n’est plus un privilège exclusivement réservé aux citoyens béninois. Le constat aujourd’hui sur le terrain laisse perplexe tout investigateur et donne la nette impression que les Béninois sont exposés à des risques majeurs si rien n’est fait pour remédier à cette situation. En effet, force est de constater de nos jours que nombreux sont ces personnes, ni de père béninois, ni de mère béninoise ou encore moins n’ayant pas réuni toutes les conditions pour mériter la nationalité béninoise, se pavaner, sans inquiétude d’être interpellé, avec une carte d’identité nationale béninoise. Ils sont nombreux ces étrangers qui, de nos jours, que ce soit au sud ou au nord, exhibent fièrement la carte d’Identité Nationale béninoise sans se soucier des explications qu’ils pourraient donner sur la manière dont ce document leur a été délivré ; tout simplement parce qu’ils ne sauraient obtenir des demandes d’explication. Car, c’est tout un réseau qui est mis en place pour délivrer la carte d’Identité aux étrangers et entretenu par des personnes insoupçonnées des administrations préfectorales dans tout le pays et maintenu en place par les espèces sonnantes et trébuchantes. En clair, la carte d’Identité Nationale se vend comme des petits pains aux étrangers dans les Préfectures. Ainsi, c’est des centaines de cartes d’Identité Nationale qui sont livrées chaque année à des étrangers dont on ignore tout au moins le niveau de moralité ou de civisme. De ce fait, ce sont les honnêtes citoyens béninois qui sont en danger et exposés à toutes les conséquences que peuvent générer toute utilisation abusive de ce précieux document. En effet, il est fréquent de retrouver la carte Nationale d’Identité sur des malfrats et des personnes dont la moralité est douteuse partout dans le pays. Ainsi, c’est la sécurité des Béninois qui est exposée à la mauvaise foi  de ces fossoyeurs tapis dans les Préfectures et qui délivrent des cartes d’Identité Nationale aux étrangers. C’est pourquoi, l’Etat doit prendre ses responsabilités face à cette situation au risque de voir s’empirer ce phénomène. Et pour le moment, la seule solution qui s’offre est le transfert de cette compétence à une autre structure plus responsable et dont les agents ont le sens du patriotisme plus poussé. Pour cela, il  serait souhaitable que l’Etat retourne la confection de la carte d’Identité Nationale d’Identité à la Police pour sécuriser davantage ce précieux document et ses détenteurs. La confection de la carte d’Identité transférée à la Police Nationale permettra de mettre fin à ce réseau de fossoyeurs tapis dans les Préfectures et qui vendent la carte d’Identité comme des petits pains. Et il n’est pas encore tard pour le faire.

Onel VODJI, Quotidien L’Indépendant

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Education, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir