Benoît XVI annoncé en novembre pour remettre un message à l’Eglise africaine
Le pape Benoît XVI effectuera le deuxième voyage en Afrique de son pontificat en se rendant au Bénin du 18 au 20 novembre, pour y remettre une «exhortation apostolique» aux évêques du continent, a annoncé mercredi le Vatican.

Cette visite, qui interviendra au 150ème anniversaire de l’évangélisation de ce pays d’Afrique de l’Ouest, sera brève: 49 heures pendant laquelle le pape aura un programme chargé, entre Cotonou et Ouidah, ville située à environ 50 km à l’ouest. 

C’est lors d’une visite à la basilique de cette petite ville que sera signée l’exhortation apostolique issue du synode sur l’Afrique d’octobre 2009.

Les atouts et les difficultés du catholicisme sur le continent devraient être au coeur des entretiens de Benoît XVI avec les évêques du Bénin et les représentants des conférences épiscopales africaines.

Les discussions porteront sur la croissance du nombre des baptisés et le dynamisme des Eglises locales mais aussi sur la corruption dans le clergé, les affaires de moeurs, les relations parfois difficiles avec l’islam et la concurrence des nouvelles Eglises, notamment évangélistes.

Le pape devrait rendre hommage au cardinal Bernardin Gantin, décédé en mai 2008, une des grandes figures de l’Eglise en Afrique. 

Il rencontrera le président Thomas Boni Yayi, le gouvernement et les principales religions, ainsi que des prêtres, séminaristes, religieux et fidèles laïcs. 

Le pape visitera un foyer tenu par des Missionnaires de la charité de Mère Teresa, puis rencontrera des enfants dans une paroisse. Il célèbrera en outre une messe au «Stade de l’amitié» de Cotonou.

Benoît XVI s’était déjà rendu au Cameroun et en Angola en mars 2009. 

Eprouvant physiquement pour un homme de 84 ans, ce 22ème déplacement hors d’Italie sera le dernier de 2011, après la Croatie, l’Espagne et l’Allemagne. Aucun voyage n’est encore programmé en 2012. 

Au Bénin (9 millions d’habitants), les animistes (52%) sont les plus nombreux, avant les catholiques (25%), les musulmans (20 %) et les protestants (3%). 

Jean Paul II s’était rendu à deux reprises au Bénin, en 1982 et 1993. 

© Agence France-Presse

Cette entrée a été publiée dans International, Photos, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir