Les réformes du DG Marius Hounkpatin de la SBEE pour mieux satisfaire les clients

Tout comme le Bénin, la Société béninoise d’énergie électrique est en plein dans la refondation. En témoigne les nombreuses réformes entreprises par son nouveau directeur général, pour la rendre plus rayonnante et plus efficace. En effet, Marius Hounkpatin puisque c’est de lui qu’il est question s’est lancé depuis sa nomination dans une course contre la montre, pour redorer le blason de la société. Prenant la mesure de l’importance de la structure dans le développement du Bénin, il n’a pas voulu tergiverser. C’est ainsi qu’il a initié un certain nombre d’actions dont les retombées sont déjà visibles avec pour seul et unique objectif, une meilleure satisfaction des clients de la Sbee. Au nombre de ses innovations on peut citer la création d’une cellule de veille et d’écoute pour un suivi permanent des doléances des usagers, la création d’un poste de secrétariat général chargé d’amoindrir les charges du Directeur Général, l’instauration d’une gouvernance d’entreprise pour le contrôle de la gestion en vue d’éradiquer l’impunité au sein de l’entreprise, la direction du patrimoine de la prévention des risques et des affaires juridiques dans la perspective de désengorgement de l’approvisionnement et la dynamisation des activités et enfin la répartition du littoral en deux grandes régions à savoir le Littoral 1 et 2. A tout cela s’ajoute le renforcement du contrôle général à travers une meilleure organisation des zones de contrôle réparties en quatre sous-groupes essentiels pour un meilleur cadrage du territoire national. Ainsi, on compte pour la zone 1, la région du littoral 2 et l’Ouémé, la zone 2 : littoral 1 –Cotonou –Atlantique ; zone 3 : Mono-Couffo-Zou-Colline ; zone 4 : Borgou-Alibori-Atacora avec à leur tête des inspecteurs pour une bonne coordination des actions. Autant de mesures hardies qui rentrent dans la logique de développement chère au chef de l’Etat, le docteur Boni Yayi et confortent la vision de l’actuel ministre en charge de l’Energie.

Cette entrée a été publiée dans Economie, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir