Braquage hier à Ahozon : 1 mort et 4 blessés graves

Deux véhicules enlisés. L’un de couleur verte immatriculé IPT 2323 Rb avec des impacts de balles et le pneu gauche de devant déjanté. L’autre de couleur bleue est intact. 1 pistolet artisanal à double canon et 06 étuis de balles retrouvés. Sur les lieux, 1 mort et 4 blessés graves transportés à l’hôpital de zone de Ouidah.

C’est le bilan du braquage survenu hier à la hauteur d’Ahozon en début de soirée. Ceci à 1 kilomètre de l’usine d’huilerie et à 6 kilomètres du poste de pesage et péage. En effet, selon les explications de Dramane Arouna, le Chef du poste avancé de Pahou, il sonnait 19 heures 22 minutes quand le premier véhicule de marque Peugeot 505 et le second de couleur bleue de marque Audi et d’immatriculation AH 6433 RB s’engagent dans une course poursuite. Dans le 1er véhicule venant de Ouidah se trouvent des passagers. Dans le deuxième, il y a les malfrats dont le nombre reste encore inconnu. Ces derniers, après avoir franchi le poste avancé de Pahou ont tenté par mille astuces indélicates d’arrêter le conducteur de la 505 verte. Le chauffeur ayant vite compris la tentative de braquage n’a pas voulu laisser faire, les entraînant dans une course poursuite qui échouera devant le siège de la Coopération pharmaceutique, biologique et technique. Les deux véhicules s’enlisent dans une descente. Des coups de feu ont suivi. Bilan : 1 mort et 4 blessés transportés d’urgence à l’hôpital de zone de Ouidah. Le Sieur Godonou, chauffeur du véhicule poursuivi a été froidement abattu.

Les 3 passagers à bord dont deux femmes ont été grièvement blessés. A en croire, le Maréchal de logis, Faton Ahouansè, en patrouille sur le tronçon, la 4ème victime serait un usager à bord de son véhicule tombé dans le fameux traquenard. Informés, les gendarmes en faction au Poste avancé de Pahou sont descendus sur les lieux. Ils seront rejoints quelques instants après par les éléments de la police nationale dont le Commissaire de Cotonou, Philippe Houndégnon. Trop tard ! Car, les malfrats ont pu s’échapper à bord d’un autre véhicule braqué sur place. Une Toyota Avensis de couleur bleue et immatriculée AL 6299 RB. Sur place, il s’enfle déjà une guerre de leadership entre policiers et gendarmes. Mais en attendant, le Procureur a donné des instructions fermes pour qu’une enquête conjointe soit menée afin que les auteurs soient retrouvés.

Modeste TOFFOHOSSOU
Par Le Quotidien Fraternité

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Faits Divers, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

  • videos - Votre commantaire est en attente de modération. 16 juillet 2015 #1

    Informative and precise

    Its hard to find informative and precise info but here I noted

Réagir