Une opératrice économique à la conquête de la Ccib : Zoom sur Karamatou Ibikounlé

Ils sont nombreux les prétendants au fauteuil du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Mais parmi eux, une candidate, la plus influente au surplus, Karamatou Ibikounlé séduit par la singularité de sa réussite dans le monde des affaires. Un succès qui lui confère bien l’étoffe d’un patron de la Chambre consulaire.

Karamatou Ibikounlé a un parcours qui force l’admiration. Première importatrice du riz au Bénin, elle reste également imbattable dans le secteur des oléagineux où elle dirige avec dextérité et brio le Complexe oléagineux d’Agonvy (Coda-Bénin) situé à Ikpinlè. C’est une structure faite de plusieurs dizaines de salariés tous dévoués à la cause de leur patronne grâce à son management éclairé. Avec son empire financier bien envié, l’opératrice économique qui compte déjà plusieurs décennies en affaires, a pu se construire de solides relations. Sa réputation n’est pas moins appréciée dans le domaine financier puisqu’elle est actionnaire dans plusieurs institutions bancaires de la place. Connue pour son dynamisme et appelée affectueusement « La Dame qui gagne », Karamatou Ibikounlé voit son siège régulièrement renouvelé depuis 25 ans à la Ccib. Un atout qui ne peut que l’aider à distancer ses concurrents dans la bataille pour la conquête de la présidence de la Ccib. Elle ne manque donc pas de chances. Mieux, le rôle de la Ccib étant par nature incommensurable dans les activités économiques au Bénin, il faut à la tête de l’institution, quelqu’un du monde des affaires pouvant continuer les grandes actions entamées par le président sortant, Ataou Soufiano. Et fort de ses 25 années d’expérience dans les rouages de la Chambre consulaire, « La Dame qui gagne tout », demeure l’une des valeurs exceptionnelles capables de réussir le challenge. Par ailleurs, son élection ne sera que reconnaissance pour la gent féminine dont l’engagement dans le combat pour le développement au Bénin est désormais établi. Karamatou Ibikounlé est incontestablement l’une de ces femmes qui n’ont marchandé à aucun moment leurs compétences avérées pour prendre part activement à la bataille contre « l’ennemi commun des Béninois », la pauvreté. Sa désignation sonnera également comme une justice rendue au monde féminin dont les exploits dans le secteur du commerce au Bénin sont tout à fait évidents. Les femmes règnent en effet sur le secteur depuis des années. L’opératrice économique Karamatou Ibikounlé à la tête de la Ccib, une instance de décision par excellence, renforcera davantage la nouvelle place, très importante d’ailleurs, que tente d’arracher la femme dans la société béninoise.

AT, in Quotidien Le Matinal

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Economie, Photos, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir