Depuis quelques semaines plus rien ne va entre la direction du Centre Hospitalier Départemental de l’Ouémé et le corps des anesthésistes. A l’origine de la brouille qui les a conduite au Tribunal de Porto-Novo, le décès d’un patient au service de l’anesthésie.
Il y a deux mois environ, un patient décède alors qu’il subissait une anesthésie. Le Chef service personnel a fait un rapport au Directeur du Chdo qui a à son tour, a adressé une demande d’explication à l’anesthésiste en service au moment du drame. C’est la démarche du directeur qui n’a pas plus aux collègues anesthésistes. Estimant que la mort intervenue n’est pas du fait de leur collègue que l’expérience, le récent renforcement de capacité suivie en spécialisation mettraient hors de cause, les anesthésistes ont intenté un procès au Directeur du Chdo. Ils arguent que sa démarche crée un précédent grave dans l’exercice du métier d’anesthésiste. Depuis environ deux mois ce procès suit son cours et les va-et-vient entre le Chdo et le Tribunal se poursuivent, l’affaire étant souvent reportée.

publié par La Tribune de la Capitale, le 14.10.2011

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir