Rebondissement dans l’affaire Ghaby Kodeih : LA FAMILLE KODEIH VICTIME DE SES SUCCES AU BENIN

(Ghaby le bouc émissaire ?)
Installé à Cotonou du temps où le Bénin s’appelait encore Dahomey, Ghazi KODEIH qui n’était qu’un jeune Libanais ne pouvait savoir qu’il foulait sa terre d’adoption définitive. Il finira par créer le Groupe KODEIH qui en 32 ans va réunir 580 employés permanents et plus de 1400 occasionnels qui doivent faire tourner huit entreprises. Pour y parvenir le désormais «vieux KODEIH », comme l’appellent ses amis, se fera aussi entourer de ses propres enfants dont l’aîné Ghaby.

Le 26 juin 1979 naissait la Société KODEIH par Ghazi KODEIH avec un capital de 124.000.000 f CFA. Si elle a commencé ses activités dans l’importation du textile, l’équipement de bureaux, l’importation des meubles ainsi que celle des groupes électrogènes, la Société KODEIH atterrira plus tard dans la réalisation des travaux de bâtiments comme des travaux publics. Logiquement, cette entreprise ne manquera point de s’intéresser à la gestion immobilière. C’est une évidence. Evidemment, le fondateur du Groupe KODEIH se fait entourer des ses grands enfants qui après avoir fait de bonnes études dans plusieurs universités européennes auront tour à tour choisi de venir accompagner leur géniteur dans son amour pour l’ex Dahomey. Et naturellement, c’est à l’aîné qu’est revenu la lourde charge d’initier à la succession de la gestion des affaires de son père de fondateur du Groupe qui porte leur nom. Selon toutes les statistiques, il y à au Bénin plusieurs centaines de familles d’origine libanaise qui vivent et qui font des affaires assez rentables au Bénin. Mais à analyse, il apparaît clairement que moins d’une douzaine de familles originaire du Liban ont opté d’investir au Bénin comme le font les familles comme CHAGOURI, KODEIH et autres. A Cotonou, pas moins d’une dizaine de grands immeubles portent la marque des KODEIH. Le « vieux KODEIH » est depuis une vingtaine d’années naturalisé au Bénin et ses enfants qui, pour la plupart, sont nés hors du Bénin ont choisi le Bénin comme terre d’adoption.

Le ‘’MARRIOTT’’ : source de toutes les jalousies

D’après plusieurs témoignages, la famille KODEIH est actuellement victime d’un lynchage à cause de la grande ambition que nourrit le Groupe KODEIH en voulant implanter au Bénin un MARRIOTT hôtel. Selon toute vraisemblance, des rivalités entre Libanais ont ainsi commencé et des Libanais ont pris l’option de détruire tout ce qui a de plus cher pour le fondateur du Groupe KODEIH, Monsieur Ghazi KODEIH. Pour ce faire, il faut à tout prix s’en prendre au numéro deux du Groupe qu’est Ghaby KODEIH, le fils aîné. Certes, l’aîné de la famille KODEIH doit se reprocher des choses. Ghaby KODEIH est loin d’être un sain. Il a également la faiblesse de s’entourer de personnes peu recommandables d’où ses ennuis avec la justice béninoise. Est-ce de la jalousie ? Peut-être. Il aurait suffi que Ghaby KODEIH n’ait pas laissé s’approcher de lui le propriétaire de la FERRARI qu’aujourd’hui personne n’aurait à lui imputer la pseudo possession de cette voiture haut de gamme qui aurait été volée en Italie.

Actuellement, l’opinion attend impatiemment le dénouement de l’affaire des 50.000.000 (cinquante millions) f CFA qui auraient disparu dans les locaux d’une banque de la place. Aux dernières nouvelles, les autorités de la Banque Of Africa ont porté plainte contre X pour cette affaire qui court depuis 2009. Interpellé alors qu’il est rentré précipitamment du Gabon à Cotonou pour raison de santé, Ghaby KODEIH serait actuellement en Europe pour y subir des soins de santé intensifs après avoir été écouté par la police béninoise. Egalement, un chèque de 50.000.000 f CFA fut déposé par la famille KODEIH en attendant que toute la lumière se fasse au sujet de cette nébuleuse. Les jours à venir nous édifieront. A suivre …

Claudine DEGLA, in Quotidien L’Autre Fraternité

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, International, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir