Un candidat malheureux s’en prend à un militaire : Après son échec au recrutement à la Police

Suite à son échec au dernier concours de recrutement dans la police nationale dont les résultats ont été donnés il y a quelques jours, un candidat malheureux s’est en pris à un militaire qui lui avait garanti sa réussite. Il aurait remis au militaire un pot de vin composé de 100.000F avec un bidon de 50 litres de boisson locale appelée communément « Sodabi » puis deux coqs. Cherchant à reprendre son pot de vin, il a failli se faire écraser la tête à coup de marteau par le militaire.
L’incident s’est passé dans la soirée de ce lundi à Abomey-Calavi alors que le candidat malheureux venait de se rendre compte que son nom ne figurait pas parmi les admissibles. Pour se venger du militaire qui lui aurait proposé pour garantir sa réussite, une petite fortune notamment, 100.000F, 50 litres de bidons de « Sodabi » et deux coqs, le candidat militaire s’est rendu au domicile du militaire pour le menacer de lui retourner son pot de vin. Mais peu s’en fallait pour le candidat malheureux car ce dernier a évité de justesse un coup de marteau que le militaire a voulu lui porter sur la tête pour se débarrasser de lui.

Selon les informations, le militaire aurait expliqué au candidat qu’il avait de connaissances pour l’aider à réussir son concours. Pour mener alors ce service, il aurait demandé au candidat de lui faire un geste gracieux sans lui exiger quoique ce soit. Mais tellement confiant de la bonne foi de l’homme en tenue, ce dernier lui aurait apporté, une enveloppe de 100.000F, un bidon de 50 litres de « Sodabi » et deux coqs. Aussi, malgré toute cette fortune, le militaire ne semble apparemment avoir de si grandes connaissances au point satisfaire sa promesse. C’est ainsi que le candidat ayant fait le constat de son échec n’a pas voulu pardonner à son complice l’homme en tenue cet abus de confiance.

Il alla à son domicile lui serrer le col de son habit en lui exigeant de lui retourner les biens qu’il lui avait donné. Malheureusement pour lui, le militaire qui ne veut pas que son nom soit mêlé à une sale affaire a voulu lui porter un coup marteau sur la tête. Face à cette situation dangereuse, notre candidat malheureuse a fuit pour alerter son oncle se dépêche au domicile du militaire. Mais au finish, les deux parties se mises d’accords pour trouver une solution à l’incident. Selon notre source, le militaire serait un ressortissant de Sô-Ava et le candidat malheureux, lui est locuteur Adja.

Une affaire d’escroquerie.
Justin EDIKOU, Quotidien Le Matin

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Politique, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir