14,5 CM : LA TAILLE NORMALE OFFICIELLE D’UN PÉNIS

Entre12,8 et 14,5 cm, c’est la dimension moyenne du sexe masculin en érection certifiée par l’Académie nationale de chirurgie. Et au repos ? Réponse ici.

Certains hommes vivent avec l’angoisse d’avoir un sexe trop petit. Trop exacerbé, ce «syndrome du vestiaire» peut générer des blocages lors des rapports sexuels.
Peur de décevoir sa partenaire, de ne pas la satisfaire, ces hantises typiquement masculines, sont pourtant souvent infondées.
Désireuse de balayer ces idées reçues, l’académie nationale de chirurgie a publié les mensurations moyennes d’un pénis au repos et en érection. Verdict : au repos sa taille doit être comprise entre 9 cm et 9,5 cm. En érection, il peut mesurer entre 12,8 et 14,5 cm. Quant au diamètre, le sexe masculin fait en moyenne entre 8,5 cm et 9 au sommeil avant d’atteindre 10 à 10,5 cm le reste du temps.

Ces moyennes n’ont rien de révolutionnaire anatomiquement parlant mais elles devraient, selon l’Académie, permettre de raisonner les trop nombreux candidats à la chirurgie correctrice du pénis. Il «faut sensibiliser le public à l’inutilité et au risque de toute chirurgie sur un pénis de dimension normale et physiologiquement actif», justifie les académiciens. Messieurs, tout se passerait donc dans votre tête. N’oubliez pas que le plaisir masculin ne dépend pas de la taille de votre sexe. Idem aussi pour les femmes qui se contentent très bien de la taille du sexe de leur compagnon.

Autre bonne raison de relativiser : «beaucoup d’hommes estiment mal la taille de leur pénis. Il se mesure à partir du pubis où il s’attache, et non à partir de la peau. Ce qui représente souvent 1 à 2 cm de différence» remarque Catherine Solano, médecin-sexologue.

Les indécrottables complexés peuvent recourir à cette méthode d’illusionniste : couper les poils du pubis plus courts pour le rendre d’apparence plus grand. Ceux qui restent tentés par la pénoplastie (allongement ou épaississement du pénis) doivent d’abord demander l’avis d’un praticien expérimenté dans ce type de chirurgie.

Emile Cailleau, de TopSanté

Cette entrée a été publiée dans Actualités, People, Santé, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir