Drame à Natitingou :Un enseignant meurt par pendaison

Les habitants du quartier Dassagaté ont fait ce samedi 22 octobre 2011, la découverte d’un corps en putréfaction avancé. Il s’agit d’un enseignant vacataire des Sciences de la vie et de la terre en service dans des collèges et lycées de la ville de Natitingou. Le jeune homme, la trentaine environ, répondait au nom de Christel Igor Mignon. Selon les cohabitants, sa dernière apparition publique dans la cour de la maison où il est en location remonte au lundi 17 octobre dernier.

Mais contre toute attente, ce samedi une odeur nauséabonde sortant de sa chambre encombrée par des mouches, a envahi presque tout le quartier. Alerté tôt dans la matinée, l’inspecteur de police divisionnaire, Coffi Babanama refuse de se rendre sur les lieux pour le constat d’usage. Ce n’est qu’à 15 heures que le commandant de la brigade territoriale de Natitingou, l’Adjudant chef René Madokotcha arriva sur les lieux, assisté de l’infirmier d’Etat, Aristide Ahounou pour le constat. Selon l’infirmier, le jeune Christel Igor se serait volontairement donné la mort en se servant d’une corde bien nouée au cou et au chevron du toit de la chambre. Il aurait utilisé une chaise pour commettre le suicide. Son corps en décomposition avancée a été retrouvé dans une position accroupie entre la cuisine et la douche interne de sa chambre dont la porte a été défoncée. La clé de la chambre a été retrouvée sur sa table au salon. Aux dernières nouvelles, on apprend qu’il aurait eu des disputes récemment avec sa copine I. K, élève en classe de seconde A dans un collège de la ville. Mais au moment du constat, la fille se trouverait à Ouando, un quartier de la ville de Porto-Novo, alors qu’elle fréquente à Natitingou. Les enquêtes sont ouvertes pour connaître les vrais mobiles de la mort du jeune Christel Igor Mignon, dont le corps a été inhumé au cimetière de la ville de Natitingou par ses proches parents.

Hervé M. Yotto, Pour le Matinal

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Education, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir