Affaire Icc services et consorts : Des déposants bientôt poursuivis pour des trop-perçus

Ils sont des milliers, ces déposants des structures illégales de placement d’argent, à attendre avec impatience le remboursement de leurs fonds. Mais parmi eux il y en a qui seront contrains de rembourser les trop-perçus sur leur dépôt de base. C’est du moins ce qu’on peut retenir des déclarations de Séverine Lawson, présidente du comité de suivi de l’affaires Icc services et consorts

Ce dimanche, sur la chaîne de télévisons privées Golfe Télévision, lors de l’émission « débat actuel », Mme Séverine Lawson, présidente du comité de suivi du dossier des structures illégales de collecte des fonds, après avoir exprimé la volonté du gouvernement à accompagner les promoteurs desdites structures à rembourser leurs déposants, a tout de même, rappelé quelques principes par rapport au remboursement. Selon ses explications, seuls ceux dont les intérêts perçus ne dépassent pas le montant du dépôt de base seront pris en compte. Aux dires de Séverine Lawson, présidente du comité de suivi de l’affaire Icc services et consorts, les structures de placement sont en mesures de réclamer les trop-perçus auprès de leurs clients qui, entre temps, avaient perçu des intérêts dépassant les sommes initialement déposées. Car, dit-elle, il s’agissait d’une opération illégale. Pour la présidente du comité de suivi, cette mesure permettra non seulement de rembourser tous les déposants, mais aussi, participera à l’équilibre et à l’équité dans la gestion de la crise.
La question qui reste posée est de savoir comment ces structures rentreront dans les fonds, c’est-à-dire les trop-perçus afin de rembourser tous leurs clients. Un rebondissement en perspective !

Chimelle Gandonou, in Quotidien Le Matin

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Economie, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir