Trois juges d’instruction ont notifié à DSK le prolongement de sa garde à vue

Vers 22 h, ce n’est finalement pas un mais trois magistrats qui sont venus à la caserne de gendarmerie de Lille notifier à Dominique Strauss-Kahn le prolongement de sa garde à vue pour complicité de proxénétisme et recel d’abus de biens sociaux pour une durée de 24 heures (la portant en tout à 48 heures).

Mais, même si cette garde à vue a débuté mardi à 9 heures, DSK pourrait sortir mercredi soir et non pas jeudi matin. Les trois juges d’instruction sont Stéphanie Ausbart et Matthieu Vigneau en charge du dossier depuis mars 2011, ainsi qu’Ida Chafaï (intervenue quelques semaines plus tard en renfort pour le volet financier).

Dominique Strauss-Kahn passera donc la nuit dans l’une des trois cellules de 7,50 m2 de la caserne. Après avoir été entendu par les enquêteurs de la police judiciaire jusqu’aux environs de minuit, il devrait pouvoir se reposer sur le matelas rudimentaire d’une cellule, sous surveillance policière.

L’audition reprendra demain matin. L’IGPN (police des polices) devrait également interroger l’ancien directeur du FMI.

Lavoixdunord.fr

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Faits Divers, International, Photos, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir