Le calvaire des passagers du Costa Allegra prend fin

Remorqué par un thonier français, le paquebot a accosté au port principal des Seychelles. Les mille passagers et membres d’équipage débarquent après trois jours pénibles en haute mer.
Les mille passagers et membres d’équipage du costa Allegra retrouvent la terre ferme. Après une journée de dérive en pleine mer puis deux de remorquage par un thonier français, le paquebot victime d’un incendie lundiest arrivé mercredi au port de Victoria, la capitale des Seychelles. Une corde d’amarrage a été jetée du bateau sur le quai. Les passagers saluaient de la main depuis les ponts du navire. Certains ont poussé des cris de joie au moment de l’accostage. Leurs bagages avaient peu auparavant été transbordés dans de petits bateaux et acheminés au port avant même l’arrivée du navire. Ils ont été transportés vers les seize bus qui attendent les vacanciers.Pour Alena Daem, 62 ans, passagère belge, c’est «une traversée éprouvante» qui se termine. Elle se dit «épuisée et plutôt contente que tout cela soit terminé». Des membres de la Croix-rouge locale avaient dressé des tentes sur le port et attendaient l’arrivée des «naufragés» avec des caisses d’eau minérale et deux ambulances. «Nous étions préparés à évacuer par les airs toute personne nécessitant des soins médicaux urgents ces derniers jours, mais heureusement cela n’a été le cas de personne», a expliqué Nada Francourt, une porte-parole de la présidence seychelloise.

 lefigaro.fr
Cette entrée a été publiée dans Actualités, International, Société, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir