Un juge américain s’est excusé après avoir envoyé un courriel contenant une blague raciste sur le président Barack Obama qui assimilait les Afro-américains à des chiens, a indiqué jeudi un journal.

Richard Cebull, juge en chef de district dans le Montana, a indiqué mercredi avoir envoyé ce message électronique à un petit groupe d’amis parce qu’il n’apprécie pas M. Obama. Il a reconnu que sa blague était raciste, mais a nié être lui-même raciste, a rapporté le Great Falls Tribune.

«Je ne me suis jamais considéré ainsi (comme raciste)», a-t-il assuré. «Tout ce que je peux dire c’est que j’ai traité les gens dans ma cour pendant toutes ces années de manière juste. Je ne pense pas avoir jamais fait preuve de racisme», a-t-il indiqué selon le quotidien local.

«Mon intention n’était en aucun cas qu’il (le courriel) soit rendu public», a ajouté le juge. «Je demande pardon à quiconque s’est senti offensé et je peux bien évidemment comprendre pourquoi les gens ont pu se sentir offensés».

«La seule explication que je peux donner c’est que je ne suis pas un admirateur de notre président, mais cela va au-delà du fait de ne pas être admirateur», a-t-il reconnu. «Je ne l’ai pas envoyée (la blague) parce qu’elle était raciste. Je l’ai envoyée parce qu’elle était anti-Obama».

Le juge, nommé par l’ancien président George W. Bush, a envoyé ce courriel depuis son adresse professionnelle le 20 février, selon le Great Falls Tribune.

Agence France-Presse
Los Angeles

Cette entrée a été publiée dans Actualités, International, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir