George Clooney arrêté à Washington

L’acteur américain a été arrêté vendredi devant l’ambassade du Soudan à Washington. Il manifestait contre les crimes de guerre commis selon lui par Khartoum.
Georges Clooney, les menottes aux poignets, a été embarqué dans une fourgonnette de la police avec plusieurs membres de la Chambre des représentants et des militants associatifs. Avant de vivre cette scène qui aurait pu être tirée d’un film, la star avait pu faire une déclaration sur son nouveau combat.

Devant de très nombreuses caméras, George Clooney a expliqué qu’il exigeait que le gouvernement soudanais autorise la communauté internationale à envoyer une aide humanitaire au Soudan. «Avant que cela ne devienne la pire crise humanitaire à la surface du globe», a-t-il souligné.

L’acteur a effectué une mission récente au Kordofan-Sud. Un État du Soudan où des combats entre l’armée de Khartoum et des rebelles favorables à un rattachement au Soudan du Sud ont entraîné une famine. À son retour aux États-Unis, il déclarait mardi que les forces armées soudanaises commettaient «des crimes de guerre» en s’attaquant à des civils dans cette région.

George Clooney, fervent démocrate, est un militant et réalisateur engagé. Il n’en n’est pas à son premier combat. En 2001, il levait des fonds pour les victimes des attentats du 11 septembre. Il a fait de même en 2004 lors du Tsunami, en 2005 lors du cyclone Katrina, et en 2010, quand Haïti fut ravagé par le cyclone.

Il a protesté contre la guerre en Irak dès 2003. Il se mobilise pour le Darfour depuis 2006 afin que cesse le génocide. Nommé par l’ONU «Messager de la paix», il prend sa mission et son rôle très au sérieux.

George Clooney arrêté et menotté, n’est-ce pas finalement la meilleure des publicités pour son action humanitaire et politique?

Emmanuèle Frois (Le Figaro)

Cette entrée a été publiée dans Actualités, International, People, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir