Bénin: Après les déballages du chef de l’Etat, le coup de gueule d’Ajavon Sébastien

Le PDG de la société CAJAF COMON est monté au créneau ce vendredi 3 août 2012 pour apporter sa part de vérité à la suite de la déclaration du Chef de l’Etat  le soir du 1er août dernier lors d’une interview télévisée. Nombre de questions ont été abordées au cours d’une conférence de presse animée à l’hôtel Azalai de Cotonou.

Lors de cette interview, le président Yayi Boni a en substance déclaré que les opérateurs économiques béninois n’étaient pas vertueux, et que Sébastien Adjavon faisait de la fraude fiscale à travers Cajaf Comon, sa société d’importation de poulets congelés.

Tout ceci est faux, s’est insurgé l’homme d’affaires qui se dit ulcéré par les propos du président de la République. «Le chef de l’Etat nous a livrés à la vindicte populaire», s’est-il insurgé. Sébastien  Ajavon reproche au Chef de l’Etat la façon dont il traite les opérateurs économiques béninois en général et surtout la «cabale» orchestrée contre son entreprise depuis plusieurs mois. L’opérateur économique béninois, dans sa déclaration n’y est pas allé du dos de la cuillère pour  exprimer toute son  indignation. Morceaux choisis : «Monsieur le président de la République,  vos cadres vous ont mentis  et vous traînent dans la boue …vous avez le devoir de respecter les engagements que vous avez pris», a-t-il dit, ajoutant qu’il ne doit rien à l’Etat contrairement aux affirmations des services d’impôt.

A en croire Monsieur Ajavon sa  société réputée dans la distribution de la volaille importe de nos jours 500 conteneurs par mois au lieu de 1500 conteneurs par le passé. Cajaf Comon paye régulièrement ses taxes sur la valeur ajoutée (TVA). L’assiette de dédouanement pratiquée à  sa société  est la même pour tous les importateurs de produits. Pour Monsieur Ajavon, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est cette affaire dite de redressement de 35 milliards de francs Cfa  dont fait état le gouvernement qui invite la société Cajaf Comon a s’y conformer. Mais au même moment la société Cajaf Comon réclame 13 milliards de francs Cfa  à l’Etat béninois. Une affaire qui est actuellement pendante devant les juridictions. Aujourd’hui, la société Cajaf Comon n’est plus en mesure  d’importer, elle passe désormais par l’intermédiaire d’une société européenne pour s’approvisionner afin de maintenir  son marché et les emplois.

Sébastien Ajavon face aux journalistes, n’a pas manqué d’aborder d’autres questions dont notamment la crise au sein de la fédération Béninoise de football.

beninactu.com

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir