Hollande, Sarkozy et Chirac ne devraient pas se croiser

Le département du Var accueille cet été le président et ses deux prédécesseurs.

Le Var est depuis quelques jours un des départements les plus surveillés de France. Pas moins de trois présidents français y séjournent actuellement. Comme il le fait chaque année depuis son mariage avec Carla Bruni-Sarkozy, Nicolas Sarkozy s’est installé au Cap Nègre, la propriété de la famille Bruni, sur la côte varoise. Sur place, il s’adonne à son sport favori, le cyclisme. En toute discrétion. Depuis la fin de la semaine, deux autres présidents l’ont rejoint dans le Var. Jeudi, François Hollande a pris ses quartiers d’été au fort de Brégançon en compagnie de sa compagne, Valérie Trierweiler. Le voilà à dix kilomètres seulement du lieu de villégiature de son prédécesseur. Le président en exercice a prévu d’y rester «au moins huit jours». Pour le moment, il est peu sorti de cette bâtisse austère, résidence d’été des chefs de l’État que Sarkozy n’a jamais aimée. Hollande s’est accordé un bain de foule dans le centre de Bormes-les-Mimosas et a été aperçu se promenant sur la plage de Brégançon que les paparazzis ont en permanence dans le viseur de leur appareil photo.

Quelques kilomètres

Venant de Corrèze, Jacques Chirac est arrivé dimanche à Saint-Tropez en compagnie de son épouse, Bernadette. Il séjourne dans la propriété de son grand ami l’industriel François Pinault, où il se rend chaque été depuis son départ de l’Élysée, en 2007. Les trois présidents ne sont qu’à quelques kilomètres les uns des autres. Mais il y a peu de chance qu’ils se croisent sur place. Aucun rendez-vous n’est prévu. Hollande et Sarkozy ont des relations plus que fraîches depuis le 16 mai. Le jour de la passation des pouvoirs, le vainqueur de la présidentielle avait tourné les talons pour prendre possession des lieux sans attendre que la voiture de son prédécesseur ait franchi la grille de l’Élysée. Sarkozy et Chirac ne risquent pas non plus de se voir. Les deux hommes s’étaient vus plusieurs années de suite, en 2008 et 2009. À l’invitation de Sarkozy, le couple Chirac avait été reçu au Cap Nègre. Mais les relations se sont refroidies entre les deux hommes, notamment depuis que Chirac avait fait état de sa volonté de voter Hollande à la présidentielle.

Rien n’est programmé non plus entre Hollande et Chirac, affirme un proche de l’ex-président. Il est vrai que les deux hommes se sont vus en Corrèze fin juillet. Hollande avait été reçu au château de Bity, la propriété des Chirac à Sarran, où l’ex-première dame siège au conseil municipal. François Hollande n’a pas dit où il se rendrait après son séjour à Brégançon. «Nous n’en savons rien», indique un conseiller élyséen. Le président, qui, au moment de prendre le train, avait indiqué ne pas se sentir «entièrement en vacances» en raison de l’actualité et de la «vigilance» imposée par la situation économique, s’entretient régulièrement au téléphone avec le premier ministre. «Ils ont évoqué dernièrement la situation en Syrie, la zone euro et le groupe volailler Doux», confie un conseiller de Jean-Marc Ayrault.

lefigaro.fr

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir