Mise au point de la présidence de la république sur le ralliement de Issa Salifou à la mouvance : entre Saley et le palais de la Marina, qui dit la vérité?

La présidence de la République a rendu public, dans la journée d’hier, mardi 9 octobre 2012, un communiqué précisant qu’elle n’a joué aucun rôle dans le ralliement à la Majorité présidentielle de l’honorable Issa Salifou Saley. Ledit communiqué précise que le président de la République n’a entrepris aucune démarche en la matière, ni par l’entremise de sa Majesté Agoli-Agbo, roi d’Abomey ni de l’honorable Malehossou.

On veut bien y croire. Seulement, on retient que l’intéressé même, l’honorable Saley a déclaré, à l’occasion de ce ralliement à Abomey, qu’il a finalement accepté d’aller à la mouvance présidentielle grâce à la médiation de la tête couronnée et de son collègue à l’Assemblée nationale. Qui faut-il croire dans cet imbroglio ? L’honorable Issa Salifou ? Ou bien la présidence de la République ? Car, les presses n’ont fait que relayer les propos de l’intéressé. Dans le cas d’espèce, on peut déduire que c’est soit l’homme d’affaires Issa Salifou Saley qui n’a pas transmis la bonne information ou bien c’est le gouvernement qui ne voudrait nullement se mouiller dans cette affaire. Des antécédents ont-ils poussé la présidence de la République à se démarquer de ce « renfort » encombrant ? Toutefois, le revirement de bord politique du président de l’Upr n’est pas vu d’un mauvais œil par la présidence de la République.

COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

La Présidence de la République communique : Depuis quelques jours, certains organes de presse relaient des informations selon lesquelles l’honorable ISSA Salifou Saley aurait décidé de rallier la Majorité Présidentielle suite à des démarches entreprises par le Président de la République par l’entremise de sa majesté AGOLI-AGBO, roi d’Abomey et de l’honorable MALEHOSSOU. Le Président de la République a toujours exprimé sa vision selon laquelle, ensemble, le peuple béninois serait plus fort pour affronter les obstacles qui se dressent sur la route de son développement économique. Cependant, nous confirmons qu’aucune quelconque démarche n’a été entreprise auprès d’aucune autorité royale ou politique pour obtenir le ralliement de l’honorable Saley à la Majorité Présidentielle. Certes, la main tendue du Chef de l’Etat s’adresse à tous les citoyens de notre pays sans distinction aucune, et nul ne sera de trop s’il est réellement animé d’une ferme volonté de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos laborieuses populations. Toutefois, il importe de rappeler que le Président de la République attache du prix à la cohésion nationale, à la sécurité de nos paisibles populations, aux valeurs cardinales de bonne gouvernance, d’obligation de résultats, de reddition de compte et de lutte implacable contre la corruption et l’impunité, et ceci à l’attention de tous les acteurs aussi bien ceux du secteur public que du secteur privé. Par conséquent, il ne saurait en aucune manière renoncer ni déroger à ces valeurs qu’il considère comme non négociables, en échange d’un élargissement de sa famille politique. Ainsi, tout ralliement à la Majorité Présidentielle et tout soutien aux actions du Chef de l’Etat requièrent une adhésion totale à ces principes vertueux et intangibles, gage de l’amélioration de la gestion des affaires de notre cité commune. Enfin, le Président de la République lance un vibrant appel à toute la classe politique de notre pays et l’invite à une meilleure animation de la vie politique nationale basée sur de réels projets de société concourant à la fin de la transhumance politique qui malheureusement déstabilise le choix du système démocratique de notre vaillant peuple. Le Secrétaire Général de la Présidence de la République

Emmanuel TIANDO

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir