Faut-il vraiment un Vatican III ?

Faut-il vraiment un Vatican III ? Comment dire la Bonne nouvelle ? Faut-il un référendum sur le mariage pour tous ? L’Evangile est-il subversif ? Tels sont quelques uns des sujets forts en débat chez les chrétiens cette semaine.

Le concile Vatican II serait-il dépassé ? C’est le point de vue de l’historien Marcel Gauchet, interviewé par La Vie à l’occasion du 50e anniversaire de l’ouverture du Concile. Voulu comme un aggiornamento pour les temps modernes, Vatican II serait en réalité une « entreprise de rattrapage tardive par rapport à une énorme évolution qui s’était jouée sur plus d’un siècle », selon l’intellectuel. L’Eglise catholique, dit-il, serait aujourd’hui en décalage complet avec la société sur « tout ce qui touche aux statuts de la liberté des personnes », particulièrement dans le domaine de la sexualité. Pour lui, il faudrait un Vatican III.

Ces propos provoquent un beau débat sur notre site. Si beaucoup de commentateurs sont d’accord avec l’analyse de fond, une partie importante hésite devant la revendication d’un nouveau concile. Ainsi le lecteur Ramonrimas qui plaide surtout pour une sortie d’une « église forteresse, considérant le monde comme un désert des tartares, préparant le retour d’une chrétienté illusoire et fantasmée en nous livrant en attendant à un onanisme spirituel dans le seul domaine de la morale individuelle. » Pour Jeandelorgue, les problèmes actuels ne justifient pas un Vatican III : « Je pense qu’il faut d’abord extraire toute la quintessence de Vatican II, notamment en ce qui concerne la place et l’expression du peuple de Dieu. »

Mais Marcel Gauchet provoque aussi beaucoup d’irritation auprès d’un nombre important de commentateurs. Le catholique JB DA conseille à l’universitaire, qui se qualifie d’agnostique, de « commencer par entrer dans l’Eglise pour la comprendre. (…) C’est quoi cette histoire de majorité ? Les premiers chrétiens étaient majoritaires peut-être ? », interroge-t-il. René Gounon, également très critique, exprime le même type de crainte : « Mais alors selon lui [Gauchet], lorsque la société évolue, l’Eglise devrait nécessairement recaler sa doctrine sur elle pour la rendre crédible ? Le problème est qu’ici la référence n’est plus le christianisme, mais la façon de penser d’une époque. »

Ces propos trouvent un autre écho dans l’actualité éditoriale avec la sortie du livre de l’essayiste Christine Pedotti Faut-il faire Vatican III ? Pour la co-fondatrice de la Conférence des baptisés, un nouveau concile est nécessaire mais «ne réussira que s’il échappe au huis clos clérical entre évêques et théologiens». Un point de vue commenté dans un article du journaliste Philippe Clanché de Témoignage Chrétien.

Au total, un débat très riche, à la hauteur du sujet.

Henrik Lindell

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Religion, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir