Tentative présumée d’assassinat du chef de l’Etat: la nièce aurait été approchée depuis des mois

La gouvernante du Chef de l’Etat est dans la tourmente. Kora Zoubérath est soupçonnée par l’enquête relative à la tentative présumée d’assassinat ayant visé le Chef de l’Etat. En l’occurrence, le Procureur de la République, Justin Gbènamèto estime qu’à ce niveau de l’enquête judiciaire, on peut dire qu’il y a une implication active de Kora Zoubérath, gouvernante et surtout nièce de Boni Yayi, dans la tentative ayant visé à assassiner son oncle.

Cité dans l’enquête, Patrice Talon serait, aux dires du procureur, celui qui a convaincu la gouvernante lors de la récente visite du Chef de l’Etat à Bruxelles. Selon des sources proches de l’enquête, ce n’est pas vraiment la première fois que les deux se voyaient. Plusieurs tentatives avant cette date auraient été menées pour la convaincre.

Séduction, menaces et promesses auraient été faites depuis plusieurs mois par personnes interposées. La dernière, celle de Bruxelles serait ainsi celle qui a fini par la convaincre de passer à l’acte avant qu’elle ne se rétracte. Pour le moment, il est impossible de vérifier ces informations, la principale concernée étant dans les mains de la justice. Mais on sait que pour sa propre défense, Patrice Talon a constitué un collège d’avocats. On apprend que pas moins de 15 avocats auraient été commis à sa défense.

Ce serait pour la plupart des avocats béninois chargés de défendre celui que le procureur de la République Justin Gbènamèto présente comme étant sur le point de commettre le meurtre le plus violent que le Bénin ait connu depuis son indépendance.

Wandji A.

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, International, Politique, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir