Ce qu’il faut retenir de cette nuit d’élection américaine

Barack Obama a remporté la présidentielle américaine après une course serrée de plusieurs heures. Voici les faits marquants de la nuit.

• Un dénouement peu après 5h15 du matin, heure française.

C’est vers 5h15 que les médias américains ont annoncé la réélection de Barack Obama. Le président démocrate avait franchi la barre des 270 électeurs nécessaires pour l’emporter face à son rival républicain Mitt Romney.

Un peu plus tôt et pendant plusieurs heures, c’était son rival républicain qui faisait la course en tête aussi bien sur le plan du vote populaire que pour le nombre de grands électeurs. À trois heures du matin, le scrutin était très serré.

Puis Barack Obama a pris l’avantage en remportant une série de «swing states», ces Etats-clés où se jouaient l’élection. Avec la Pennsylvanie, le Michigan, le New Hampshire, le Wisconsin, il grignote peu à peu son avance sur Romney. Tout s’accélère peu avant 5 heures, quand l’Ohio, qui était présenté comme l’Etat décisif pour la victoire, est attribué au démocrate.

• Le twitt de remerciement d’Obama le plus retwitté

«Tout ceci est arrivé grâce à vous. Merci. Nous sommes tous ensemble. C’est comme cela que nous avons fait campagne, c’est ce que nous sommes. Merci. Quatre ans de plus», a écrit sur Twitter Barack Obama avant même que les médias américains n’annoncent sa victoire. Sur un dernier message, Barack Obama a joint une photo le montrant embrasser sa femme, Michelle.

Peu de temps après, son tweet entrait dans l’histoire comme le plus retwitté de tous les temps.

• Le Sénat démocrate, la Chambre républicaine

Les démocrates conservent leur majorité au Sénat, et les républicains gardent la main sur la Chambre des représentants, laissant présager d’un statu quo synonyme d’impasse politique au Congrès.

Les républicains ont subi plusieurs revers à la chambre haute. Dans le Massachusetts, où la bataille était très serrée, la démocrate Elizabeth Warren, une professeur d’Havard qui a beaucoup œuvré en faveur des consommateurs, a détrôné le républicain Scott Brown de son siège, longtemps détenu par le démocrate Ted Kennedy. Les candidats républicains ayant dérapé sur le viol ont été battu dans l’Indiana et le Missouri.

lefigaro.fr

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, International. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir