Les 83 milliardaires du Parlement chinois

Le nombre de parlementaires milliardaires est en augmentation de 17% par rapport à l’an dernier.

Le Parlement de la Chine communiste, qui se réunit ces jours-ci pour sa session annuelle, est sans le plus riche au monde. Il compterait pas moins de 83 milliardaires en ses rangs, selon un rapport de l’Institut Hurun, qui tient chaque année un classement des plus riches Chinois.

L’Assemblée nationale populaire (ANP), la chambre principale qui compte 3.000 membres, compterait ainsi 31 délégués possédant une fortune personnelle supérieure à un milliard de dollars. Le plus nanti d’entre eux n’est autre que l’homme le plus riche de Chine, Zong Qinghou, le patron du groupe agroalimentaire Wahaha, dont la cassette est estimée à 12,5 milliards de dollars. La deuxième assemblée, un organe consultatif de 2.200 délégués, la CCPCC (Conférence consultative politique du Peuple chinois), compte en ses rangs 52 milliardaires. Les trois premiers d’entre eux sont tous des enfants de «tycoons» de Hong Kong, avec en chef de file le fils de Li Ka-shing, dont la fortune tourne autour de 32 milliards de dollars. Le plus jeune est Lawrence Ho, le fils de l’empereur des jeux de Macao Stanley Ho, âgé de 38 ans.

Les inégalités de revenus, une menace pour la «stabilité sociale»

L’organe législatif chinois est surtout une chambre d’enregistrement des décisions du Parti communiste, même s’il permet des débats sur des projets de loi qui ne sont pas dénués d’intérêt. Le rapport de Hurun précise que le nombre de milliardaires qui en sont membres est en augmentation de 17% par rapport à l’an dernier. Il a calculé la fortune moyenne de ces 83 heureux élus, qui est de 3,35 milliards de dollars. Un chiffre qu’il faut rapporter au revenu annuel moyen des travailleurs urbains en Chine, qui tourne autour de 7000 dollars. À titre de comparaison, le Congrès américain ne compte pas un milliardaire, le plus riche représentant – l’élu républicain du Texas Michael McCaul – possédant une fortune estimée «seulement» à 500 millions de dollars. Selon Hurun, la fortune cumulée des cinq plus riches délégués chinois est de 34,8 milliards de dollars. Soit au moins cinq fois celle du total des 535 membres du Congrès américain en 2010…

A l’heure où le fossé grandissant des inégalités de revenus est devenu la principale menace pour la «stabilité sociale» en Chine, le sujet fait désordre. Sur le site en chinois du Financial Times, un article consacré à la question est ainsi curieusement inaccessible…

lefigaro.fr

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, International. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir