Un dernier procès pour Michael Jackson

La famille du chanteur décédé en 2009 s’attaque au promoteur de sa dernière tournée.

Trois ans après la mort de Michael Jackson, c’est au tour du promoteur AEG d’être assigné en justice. La mère du chanteur, Katherine Jackson, 82 ans, et les enfants de Michael Jackson pourraient réclamer jusqu’à 40 milliards de dollars de dédommagement à l’entreprise qui a organisé les derniers concerts du chanteur.

Ce nouveau procès débutera mardi à Los Angeles. Les Jackson estiment qu’AEG a fait preuve de négligence en embauchant Conrad Murray pour veiller à la santé de l’artiste. Le médecin a été condamné en 2011 à quatre ans de prison pour homicide involontaire, pour avoir traité les insomnies du chanteur avec du Propofol, anesthésiant qui a provoqué la mort par surdose. Le procès d’AEG devrait durer environ deux mois et Conrad Murray, qui purge sa peine de prison, pourrait être appelé à la barre. Katherine Jackson et les deux enfants aînés de Michael Jackson -Prince, 16 ans, et Paris, 14 ans- devraient venir témoigner.

Trop de pression

La mère du Roi de la pop affirme qu’AEG a exercé trop de pression sur son fils, contribuant à ruiner sa santé physique et mentale. AEG rétorque que le chanteur de Thrillern’avait pas attendu les répétitions de ses concerts londoniens pour abuser des médicaments. Le groupe assure en outre qu’il n’était pas responsable de l’embauche de Conrad Murray. Enfin, le juge a autorisé AEG à opposer à l’accusation les poursuites pour pédophilie dont ­Michael Jackson avait fait l’objet avant d’être blanchi en 2005, considérant qu’elles pouvaient expliquer le stress de l’artiste et sa situation médicale.

lefigaro.fr

Cette entrée a été publiée dans Actualités, People, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir