Les membres de la Cour Constitutionnelle nouvelle version sont connus du peuple béninois. En plus des quatre anciens-nouveaux  membres de l’Assemblée nationale, Théodore Holo, Bernard Dégboé, Cora Yarou Zimé et Marcelline Claire Gbeha Afouda,  Boni Yayi a opéré des choix déroutants.

Le Chef de l’Etat, Dr Thomas Boni Yayi a évincé ses anciens choix dont Me Robert Dossou de la liste des nouveaux  membres de la Cour Constitutionnelle. Si la sortie de Clémence Gnimbéré Dansou et de Jacob Zinsounon  ne suscite pas autant de remous, celle de Me Robert Dossou soulève des vagues. Il était difficile d’imaginer la sortie de Robert Dossou de cette institution garante de la constitution du Bénin. D’aucuns pensaient qu’en raison des bons  rapports existant entre les deux personnalités- Boni Yayi, Chef de l’Etat et Me Robert Dossou- la voie était toute tracée pour la reconduction de l’avocat au sein des membres>

Mais, avec du recul, Boni Yayi, en évinçant Me Robert Dossou de la Cour Constitutionnelle, lui a fait du bien. Et pourquoi ? Pour la simple raison que Me Robert Dossou, haut cadre du pay, a servi de manière exemplaire la République et il était temps pour l’homme de se reposer de ses nombreux efforts pour sauver le peuple. En effet, il fait partie de la génération d’après l’indépendance qui a conduit vaille que vaille le Bénin  jusqu’à l’avènement de la nouvelle politique en vogue depuis 2006. Ministre, il a été. Directeur, Conseiller, président de commission, président d’institution, Robert Dossou a démontré son amour pour son pays qu’il a servi avec abnégation et sacrifice. Même si la génération montante peut reprocher à cette catégorie d’hommes intellectuels, l’inefficacité de leur politique qui a conduit le Bénin dans l’arrière chambre de la dictature, avec le régime militaro-marxiste-léniniste, pour déboucher sur le renouveau démocratique et finir sur la refondation qui, non seulement ne satisfait pas le citoyen lambda, mais se révèle être un traquenard à scandales. En témoigne les nombreux scandales (affaire ICC Service, construction du siège de l’Assemblée nationale, concours d’entrée à la fonction publique ; pour ne citer que ceux-là) qui émaillent et secouent le régime actuel.

Boni Yayi a fait du bien au président Robert Dossou, car il devenait important qu’on administre du sang neuf  à ces institutions de la République.

En effet, des années durant, ce sont les mêmes personnes, les mêmes cadres qui font le tour de l’administration publique. C’est à croire que le Bénin ne dispose plus d’autres têtes pensantes ou valeurs qui peuvent relever le défi du développement. Il était donc normal que Me Robert Dossou se repose de ses multiples efforts afin de devenir une personne ressource et un modèle pour la jeunesse.

Voici les nouveaux membres de la Cour Constitutionnelle :

Théodore Holo, Bernard Dégboé, Cora Yarou Zimé, Marcelline Claire Gbèha Afouda, Euloge Akpo, Simplice Dato et Nassirou Lamatou.

Félix OTENIA

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, International, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir