L’Afrique du Sud et la controverse de l’incident de l’ambulance de Mandela

L’opposition réclame une enquête après la panne de l’ambulance qui a transporté Madiba, le 8 juin.

Après l’annonce de la présidence sud-africaine sur l’état «critique» de Nelson Mandela, la polémique sur la panne de l’ambulance qui le conduisait à l’hôpital dans la nuit du 7 au 8 juin ne cesse d’enfler dans le pays.

En effet, selon des révélations de CBS, le héros de la lutte contre l’apartheid a dû attendre une quarantaine de minutes sur l’autoroute, en plein hiver austral, à cause d’une panne de moteur de l’ambulance militaire qui le conduisait à l’hôpital de Pretoria où il se trouve depuis 16 jours.

Aujourd’hui, comme l’indique le site du quotidien Sowetan, l’Alliance démocratique, le principal parti d’opposition en Afrique du Sud, réclame l’ouverture d’une enquête.

«Nous devons être absolument certains (…) que le service d’ambulance militaire ne représentera plus de risque, à l’avenir»,a écrit, dans un communiqué un député de l’Alliance démocratique.

Le député accuse par ailleurs les services de santé de n’avoir pas donné plus de précisions au pays, au sujet de la santé de Madiba.

Cette panne d’ambulance a choqué, d’abord parce que, selon certains cardiologues cités par CBS, cela aurait eu des conséquences sur la santé de l’ancien président sud-africain. Ensuite, parce que les pannes d’ambulance sont rares dans ce pays, comme le souligne le quotidien Sowetan. La nation Arc-en-ciel possède le système de santé le plus performant du continent.

slateafrique.com

Cette entrée a été publiée dans Actualités, International. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir