Nigéria: Une prison attaquée dans le Sud-Ouest, 175 détenus s’évadent

Des hommes armés ont attaqué la prison d’Akure, capitale de l’État d’Ondo, dans le sud-ouest du Nigeria, dans la nuit du 29 au 30 juin. Selon le porte-parole des prisons et la chaîne de télévision privée nigériane Channels, l’assaut a permis à 175 prisonniers de s’échapper.

Évasion dans un centre de détention dans le sud-ouest du Nigeria. Citant le contrôleur de la prison d’Akure, Tunde Olayiwola, la chaîne de télévision Channels a indiqué, le 30 juin, sur son site internet, qu’une trentaine d’assaillants, munis d’armes à feu et d’explosifs, ont détruit un mur et laisser s’échapper quelque 175 prisonniers.

Le porte-parole des prisons nigérianes, Ope Fatinikun, joint par l’AFP, a confirmé qu’il y avait eu « une attaque menée par des voyous » à la prison d’Akure et que « de nombreux prisonniers » avaient pu s’échapper.

Boko Haram ?

Le groupe islamiste Boko Haram, dont les attentats ont fait plusieurs centaines de morts dans le nord du pays depuis 2009, et Ansaru, dont on pense que c’est une faction de Boko Haram, ont déjà été impliqués dans des attaques de prisons pour libérer des prisonniers par le passé. Mais le porte-parole de la police de l’Etat d’Ondo, Wole Ogodo, cité par la chaîne Channels, affirme que cette nouvelle attaque n’est pas liée à Boko Haram, sans donner plus d’explications.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, avec 160 millions d’habitants, et premier producteur de pétrole du continent, est en proie à une forte insécurité due à l’insurrection islamiste dans le nord du pays. Cependant, d’autres types de violences tels que des enlèvements crapuleux et des attaques à main armée sont courants, notamment dans le Sud, et ne sont pas liés à Boko Haram.

(Avec AFP)

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, International, Multimedia, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir