La FIFA suspend le Cameroun jusqu’en mars 2014 pour « ingérence politique »

La Fédération internationale de football (Fifa) a annoncé la suspension provisoire de la Fédération camerounaise (Fécafoot), le 4 juillet 2013, pour « ingérence politique ». La Fifa reproche au gouvernement camerounais son intervention récente dans l’élection du président de la Fécafoot.

Iya Mohammed, écroué pour « malversations financières » présumées au préjudice de la société cotonnière nationale Sodecoton qu’il dirigeait, avait malgré tout été réélu le 20 juin 2013, à la grande surprise des autorités politiques camerounaises.

Le président de l’instance faitière du football au niveau mondial, Sepp Blatter (photo), avait salué, à travers une correspondance, cette réélection effectuée en présence d’un de ses émissaires, avant que celle-ci ne soit annulée par la Commission de recours des élections de la Fécafoot.

La Fifa a décidé donc de taper du poing sur la table. Le communiqué punitif indique qu’un comité de normalisation va être constitué « afin de réviser les statuts de la Fécafoot et d’organiser de nouvelles élections d’ici au 31 mars 2014 tout en gérant les affaires courantes ». Ce communiqué précise par ailleurs que la suspension du Cameroun sera levée une fois que le comité de normalisation aura accès au siège de la Fécafoot pour y « mener sa mission sans entrave ».

En attendant la mise en place de ce comité, le Cameroun ne participera à aucune activité liée au football.

Agence Ecofin

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, International, Multimedia, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir