Benoît DEGLA, le départ le plus surprenant

La nouvelle équipe gouvernementale est connue. Mais elle ne compte plus Benoît Dégla, le désormais ex-ministre de l’intérieur. De tous les départs, le sien paraît bien surprenant. Et pour cause.

Depuis que le Premier ministre est tombé en disgrâce avec le Chef de l’Etat, c’est bien lui, le ministre de l’intérieur d’alors qui assurait l’intérim du Président lorsque celui-ci est en voyage à l’étranger. Il est devenu de fait, le numéro 2 du gouvernement à cause des nombreuses sollicitudes dont il fait l’objet auprès du Chef de l’Etat. Ensuite, l’on peut reconnaître à l’homme, un engagement particulièrement soutenu aux côtés du Président de la République. Ses attaques sont des plus virulentes contre l’opposition, ou du moins les antirévisionnistes. On se souvient encore des arrestations des antirévisionnistes qui ont adhéré au concept de « mercredi rouge » de l’Alternative citoyenne. Au regard de ces faits, on peut affirmer sans risque de se tromper que son départ du gouvernement est bien surprenant et suscite moult interrogations auxquelles on ne saurait trouver des réponses fiables de si tôt.

Donatien GBAGUIDI

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, Multimedia, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir