Angela Merkel effectue sa rentrée en mode électoral

À six semaines des législatives, la chancelière met fin à trois semaines de vacances et doit affronter la polémique sur les écoutes.

Sa rentrée politique l’a replongée dans son passé. Après trois semaines de vacances, Angela Merkel a fait sa réapparition publique mardi dans un lycée de l’ancien Berlin-Est. Le temps d’un petit cours d’histoire devant une classe de terminale, la chancelière s’est souvenue de la construction du mur de séparation entre les deux Allemagnes, dont c’était le 52e anniversaire. Événement dont elle n’a qu’une image floue car, en 1961, celle qui s’appelait encore Angela Kastner faisait, à 7 ans, sa première rentrée des classes dans un village au nord de Berlin.

À six semaines et demie des législatives où elle briguera un troisième mandat, cette rentrée s’effectue dans un climat de guerre froide. Les relations avec la Russie sont glaciales, qualifiée mardi de «dictature» par deux ministres libéraux (FDP). Et le parti démocrate-chrétien (CDU) accuse son adversaire social-démocrate (SPD) d’antiaméricanisme.

Convoquée au Bundestag?

Depuis sept semaines, les révélations contenues dans les dossiers d’Edward Snowden rythment la campagne électorale allemande. Lors de son audition lundi devant la commission d’enquête parlementaire, Ronald Pofalla, bras droit de Merkel à la Chancellerie, a livré deux informations intéressantes: «L’agence américaine NSA et les services de renseignement britanniques ont assuré par écrit qu’ils respectaient le droit et la loi en Allemagne». Et «les États-Unis ont proposé à l’Allemagne un accord qui exclurait tout espionnage entre nos deux pays». Les négociations sur cet accord «No spy» doivent commencer en août.

Deux précisions nouvelles, mais on est encore loin d’avoir fait toute la lumière sur la nature exacte de la coopération entre les services de renseignements allemands (BND) et américains (NSA) via le programme d’espionnage XKeyscore.

La question la plus épineuse concerne l’utilisation précise des centaines de millions de données transmises chaque mois aux Américains. Au moins deux Allemands combattant aux côtés des talibans ont été tués en 2010 par des tirs de drone en Afghanistan: la transmission de leur numéro de mobile a-t-il permis leur localisation et le ciblage des missiles? La loi allemande autorise la transmission de ces informations à des fins d’écoute ou de surveillance, mais pas d’élimination des suspects. La commission parlementaire chargée d’encadrer les activités de renseignement reprend ses travaux lundi prochain. Son président (SPD) n’exclut pas de convoquer la chancelière.

Angela Merkel a déjà pris soin de déminer le terrain: «Ma fonction ne m’oblige pas à maîtriser tous les détails du programme Prism.» À son porte-parole, elle a fait dire que «l’espionnage de pays amis est inacceptable. Nous ne sommes plus au temps de la guerre froide». Pour l’attaque, elle a laissé ses troupes accuser les sociaux-démocrates d’hypocrisie: le premier accord négocié entre BND et NSA date de 2002, à une époque où Gerhard Schröder était encore aux affaires.

«L’effet Teflon» semble toujours fonctionner: le scandale glisse sur sa cote de popularité, inchangée à 41 % des intentions de vote.

lefigaro.fr

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, International, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

  • 888ip - Votre commantaire est en attente de modération. 25 septembre 2015 #1

    我真的读不懂,白给?感情需要物质去商量?她的父母男方不赡养吗?感情是相互的。权利与义务也是对等的。作为女人的根本是什么?男人根本是什么?不要用狭隘思想去评判一切你所谓假设的男人有钱嫌弃妻子,不照顾父母,百善孝为先。如果这一辈子婚姻需要用物质来衡量,那么我觉得太搞笑了。为何要彩礼的人,不反着想想,要了彩礼会让男方家怎么看待你丫头?你女儿以后地位在家什么概念?
    888ip http://www.888ip.com/show/

Réagir