Démission du Premier ministre togolais et son gouvernement

Arthème  Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, le Premier ministre togolais,  a remis, le 27 août, la démission de son gouvernement au président Faure Gnassingbé qui l’a acceptée. Une démarche qui intervient un mois après les élections législatives remportées par le parti au pouvoir.

«Le Premier ministre togolais, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, vient de remettre ce jour, 27 août 2013, la démission de l’ensemble de son gouvernement au président de la République», a annoncé la présidence dans un communiqué lu à la télévision nationale.

«Le président de la République, qui a accepté cette démission, a chargé le Premier ministre d’expédier les affaires courantes», poursuit le communiqué, qui ne précise pas quand sera constitué le nouveau gouvernement.

Ancien secrétaire général de la présidence de la République (2008 à 2012), Kwesi Ahoomey-Zunu, 55 ans, avait été nommé au poste de Premier ministre en juillet 2012, en remplacement de Gilbert Houngbo.

Sa démission intervient un mois après les élections législatives du 25 juillet, remportées par le parti du président Faure Gnassingbé.

L’Union pour la république (Unir), parti au pouvoir, avait obtenu 62 des 91 sièges du Parlement togolais contre 19 sièges pour le Collectif Sauvons le Togo (CST), le regroupement d’opposition le mieux placé.

(Avec AFP)

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, Afrique, International, Multimedia, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir