Littérature : Deux livres d’Eustache Prudencio à nouveau sur le marché

L’auditorium de l’Institut français du Bénin (Ifb) a servi de cadre le vendredi 26 juin dernier, au lancement d’une nouvelle édition de deux livres de feu Eustache Adétona Prudencio. Organisée par Raïssa Prudencio Boko fille et légataire des livres du défunt, la cérémonie a été parrainée par Anne-Marie Odounharo qui dirige la direction nationale de la promotion du livre et de la lecture.

Deux nouvelles éditions : d’une part « Ailleurs… Un jour… Peut-être ! »,une nouvelle de 84 pages, préfacée par l’écrivain Jérôme Carlos et parue pour la première fois en 1983, d’autre part « Crescendo » un recueil de poèmes de 65 pages, parue en 1985. Ce sont les deux ouvrages d’Eustache Adétona Prudencio édités à l’époque par l’Onip, que sa fille Raïssa Prudencio a décidé de remettre au goût du jour par le biais de la cérémonie du 26 juin dernier. Légataire testamentaire des droits d’auteurs d’Eustache Prudencio, elle remet sur le marché littéraire béninois deux de ses œuvres qui ont disparu de la circulation. Un parterre de parents, d’amis, d’écrivains et d’amoureux du livre, dont Anne-Marie Oudounharo, Directrice nationale de la promotion du livre et de la lecture et marraine de l’événement, Florent Couao-Zotti et Joseph Ogouchi ont assisté à la cérémonie. En prenant la parole, Raïssa Prudencio a expliqué que l’initiative de rééditer des livres de son feu père n’est que la concrétisation de ses derniers vœux exprimés dans son testament. « Je vous laisse un nom », aurait-il écrit, « je vous exhorte à le promouvoir… ». En tant que légataire des droits d’auteurs de son père, elle s’est lancée dans la réédition de ses œuvres un véritable moyen de lui rendre hommage. Selon elle, « ces deux ouvrages redonneront aux écoles l’amour de la lecture et la fierté de déclamer des poésies croustillantes ». À la suite de l’éditrice, la marraine qui représentait à la fois l’ancien ministre de la Culture Jean-Michel Abimbola et son remplaçant au même poste Paul Hounkpè a rendu un vibrant hommage à l’illustre et regretté écrivain. Et c’est dans l’espoir de voir ces bouquins insérés dans les programmes d’enseignement au Bénin qu’elle a annoncé le lancement officiel des œuvres dont la valeur n’est plus à démontrer.

Un bref aperçu…

Enrobée dans une couverture de couleur rouge, symbole de l’amour, « Ailleurs… Un jour… Peut-être ! » raconte une histoire d’amour faite de suspens. « Il est avant tout un beau récit d’amour. Un amour franc et conquérant qui a su avoir raison de nombreux pièges et difficultés » écrit le préfacier Jérôme Carlos. Quant à « Crescendo » c’est un recueil de poèmes où les vers en dehors de leurs sonorités appellent au panafricanisme, au patriotisme et à la lutte. Le public a d’ailleurs reconnu la valeur de ces œuvres, car ils ont été vendus à l’américaine à un million de FCFA. La cérémonie du 26 juin dernier intervient 14 ans après le décès de l’auteur, qui aura été écrivain, instituteur, inspecteur de l’enseignement, ambassadeur et animateur d’émissions pédagogiques à la radio et à la télé. L’homme a écrit 15 ouvrages et en a publié 14 de son vivant.

Joël NOUMONVI

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Culture, Litterature, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir