3ème édition de « Ladies fashion night » :les actrices de la mode africaine célébrées à Cotonou

Les femmes actrices du secteur de la mode en Afrique ont été honorées le 19 mars dernier à Cotonou. C’était à la faveur de la troisième édition de la soirée de mode intitulée « Ladies fashion night ».

La soirée de mode dénommée « Ladies fashion night » récompense les femmes actrices de la mode en Afrique. À l’actif d’Aziz Ebo qui est le directeur de Mega mode, la 3ème édition de cet événement a célébré une fois encore les femmes qui innovent dans le secteur de la mode en Afrique. Selon son promoteur « Ladies fashion night » est un « événement panafricain qui est organisé dans le cadre de la Journée internationale de la femme (Jif) pour honorer celles-ci ». La cérémonie du 19 mars dernier a réuni plusieurs femmes professionnelles de la mode du Bénin et de la sous-région notamment du Togo et du Nigéria. Ces femmes évoluent dans plusieurs activités de la mode notamment la perle, le stylisme, la coiffure, l’esthétique et le maquillage. C’est un défilé de mode qui a ouvert le bal aux manifestations. À travers les passages des mannequins, les stylistes ont voulu montré de quoi elles sont capables en terre africaine. Il s’agissait aussi de valoriser leurs créations aussi bien celles qui sont traditionnelles que celles qui sont modernes. Avant la remise des trophées, un tableau en honneur à la femme africaine a été vendu à l’américaine. Selon Aziz Ebo « les fonds collectés permettront de venir en aide aux femmes en difficulté qui viennent d’accoucher à l’Hôpital de la mère et de l’enfant (Homel) de Cotonou ».

La remise des trophées

C’était le dernier acte de la 3ème édition de « Ladies fashion night ». Plusieurs femmes ont été gratifiées dans quatre catégories notamment « notoriété et prestige », « espoir » et « découverte ». Les œuvres distinguées concernent la coiffure, les perles, le stylisme et le maquillage. Aussi, des prix spéciaux ont été décernés à certaines femmes pour la valorisation du tissu africain, la promotion du genre ou pour des œuvres sociales et humanitaires. Tout en tournant le regard vers la prochaine édition, Aziz Ebo a invité les femmes béninoises à consommer les produits locaux de la mode pour faire véritablement de ce secteur un pôle de développement.

Joël Noumonvi

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Culture, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir