Alerte à la tuberculose : Les pensionnaires de la prison civile de Calavi menacés de mort

Les pensionnaires de la prison civile d’Abomey-Calavi appellent les ministres Alassane Séidou (Santé) et Joseph Djogbénou (Justice) au secours. Leurs cris de détresse se font pressant à cause d’une maladie contagieuse qui menace sérieusement leur vie.

En effet depuis quelques jours la tuberculose menace plusieurs prisonniers en détention à la maison d’arrêt d’Abomey-Calavi. Il ne se passe plus de jours dans cette prison sans qu’un nouveau cas ne vienne s’ajouter à la liste des anciens sujets déjà atteints par cette maladie contagieuse. Ainsi, les sujets atteints par le mal souffrent en silence et meurent à petit feu.
Des toux aiguës accompagnées de sécrétions bizarres, sont retrouvés par endroits au sol dans cette maison d’arrêt. La situation est vraiment critique d’autant que jusque-là, l’unité sanitaire de la maison (si on peut appeler ainsi ce qui sert d’infirmerie dans la prison), est visiblement à bout. Cette infirmerie n’arrive pas encore à s’occuper convenablement des cas déjà enregistrés. Ceci s’explique certainement par le fait que l’infirmerie de la prison ne dispose pas des produits (médicaments) appropriés pour traiter un tel mal. Il urge que le ministre de la Santé Dr Alassane Séidou, et le garde des sceaux, ministre de la justice de la législation et des droits de l’homme Joseph Djogbenou, prennent des mesures qui s’imposent. N’attendons pas que le pire se produise pour jouer au médecin après la mort. Affaire à suivre.

Amir NABIL

www.24haubenin.info

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Santé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir