Environnement: la gestion des eaux usées industrielles au cœur de la célébration de la journée mondiale de l’eau à l’Université d’Abomey-Calavi

Cotonou, 22 Mars 2017 (ABP)

Sous la houlette du Rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi, les responsables de l’institut national de l’eau ont célébré mercredi à l’amphithéâtre Idriss Débi Itno, la journée mondiale de l’eau à travers une séance de sensibilisation placée sous le thème : « La gestion des eaux usées industrielles au Bénin ».

A l’occasion de cette septième édition, les apprenants et surtout ceux de l’Institut National de l’Eau et l’ensemble de la population béninoise ont été éduqués, formés et sensibilisés sur l’importance de la gestion des eaux usées au Bénin pour un développement durable.

« Les eaux usées regroupent les eaux d’origines urbaines constituées par les eaux ménagères, les eaux chargées de déjections humaines, et les eaux d’origines industrielles et agricoles » a indiqué Flavien Dovonou, président du comité d’organisation, Flavien Dovonou, Enseignant à l’Institut National de l’Eau.

A l’en croire, la cible 6.3, selon les objectifs du développement durable, prescrit d’améliorer la qualité de l’eau en réduisant au minimum les émissions de produits chimiques et de matières dangereuses en diminuant de moitié la proportion d’eau usée non traitée et augmentent considérablement à l’‘échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau d’ici 2030.

Le directeur de l’Institut national de l’Eau, Euloge Agbossou, en soutenant les propos du président du comité d’organisation a laissé entendre que l’Eau c’est la vie, mal l’utilisée c’est la mort.

« Les industriels doivent prendre conscience qu’il faut désormais traiter l’eau avant de le rejeter dans la nature. Une chose est d’avoir les outils de traitement des eaux usées, autre chose est de le faire. C’est pour cette raison que nous avons voulu prendre les étudiants comme porte-parole auprès des industriels pour qu’ils prennent conscience du phénomène », a-t-il ajouté.

ABP/AE/DKJ

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Santé, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir