Création d’un parti politique par, ou pour Talon : le « non » catégorique de Djogbénou

Notamment par le biais de l’application Whatsapp qui est de plus en plus prisée au Bénin, il avait été annoncé ces derniers jours l’organisation aujourd’hui du congrès constitutif du Parti du Nouveau départ pour la démocratie et le progrès, une initiative derrière laquelle beaucoup ont vu la main de Patrice Talon. Hier Joseph Djogbénou, le ministre de la Justice a vigoureusement a mis fin à ces rumeurs.

Hier sur sa page Facebook, Joseph Djogbénou a fait la publication suivante : « A toutes et à tous, Monsieur Patrice TALON, Président de la République, n’a, ni envisagé, ni encouragé, encore moins organisé ou fait organiser le Congrès constitutif d’un quelconque parti politique. Il n’est associé, ni de près, ni de loin et n’a mandaté quiconque à agir en son nom à cette fin. La création d’un parti politique est la jouissance de l’une des libertés consubstantielles à notre régime démocratique et à notre option politique libérale.  Il faut néanmoins que la jouissance de cette liberté fondamentale ne viole ni n’étiole la réputation et le crédit des tiers. Afin que nul ne l’ignore ». Depuis quelques heures, des informations font état du report à une date ultérieure du congrès constitutif de cette nouvelle formation politique.

La rédaction

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, Actualités, International, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir