Echauffourées et marches à Cotonou ? Qui est Candide Azannaï ?

Au centre des événements qui ont marqué la ville de Cotonou ces dernières années, se retrouve un homme, l’honorable Candide Azannaï. La tentative d’arrestation manquée de l’homme sous le mandat de Yayi Boni a entrainé des échauffourées et de vives réactions dans la ville au point où on se demande si Azannaï n’est pas devenu l’homme fort du Bénin.
Né le 14 juin 1959 à Porto-Novo, de parents originaires d’Abomey, Candide Azannaï a grandi à Cotonou dans les quartiers populaires de Joncquet, Guinkomey. Après ses études secondaires, Azannaï s’est inscrit en Philosophie à la Faculté des lettres arts et sciences humaines (Flash) de l’Université nationale du Bénin (UNB). Nanti d’une licence en maitrise en philosophie politique et morale, l’homme n’a pas mis du temps à s’insérer dans la bataille politique. Il fut membre fondateur du parti Renaissance du Bénin (Rb) et en a tenu le secrétariat exécutif national.
Parcours parlementaire
Azannaï est un habitué du parlement béninois. Il a réussi à décrocher son passeport pour le palais des gouverneurs puisqu’il a été député des 2ème, 3ème et 4ème législatures, sous la bannière de la Rb. En 2007 il rate son entrée au parlement alors qu’il se présentait pour la première fois avec son propre parti Restaurer l’espoir (RE), après sa démission de la Rb. En 2011 il retente l’aventure avec les Forces cauris pour un Bénin émergent et s’offre son quatrième mandat parlementaire.
L’aventure avec Yayi
Après son échec aux législatives de 2007, Azannaï s’allie avec les Fcbe et avec le président Boni Yayi en particulier. En 2010, Azannaï fait son entrée dans le gouvernement de Yayi. Il fut nommé dans le gouvernement du changement où non seulement il a assumé la charge du ministère de l’Industrie et du Commerce mais aussi il été le porte-parole du gouvernement. Il s’est investi corps et âme pour la réélection de Boni Yayi en 2011 et pour son retour au parlement sur la liste Fcbe. Le nouveau gouvernement de la refondation se passera d’Azannaï et il continua son aventure politique au palais des gouverneurs. Les liens de Candide Azannaï avec Boni Yayi vont se tendre et se distendre dans la foulée des propos tenus par le président Boni Yayi le 1er Août 2012, ensuite des affaires Talon et particulièrement au sujet de la révision de la Constitution.

Avec l’élection de Talon en 2016, il entre dans le Gouvernement de l’opposant numéro 1 à Yayi Boni et fut propulsé au poste assez délicat de Ministre de la Défense. Mais ses relations avec le Président Patrice Talon se détériorent au fil des jours au point qu’il vient de poser sa démission. Talon acceptera-t-il laisser partir celui qui détient des secrets assez pointus de son arrivée au pouvoir ? Azannai parviendra-t-il à se sortir de cet inextricable processus qui se profile à l’horizon ? Les jours prochains nous le diront…..

Cette entrée a été publiée dans A-La-Une, People, Politique, Portrait. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentaires

  • http://www.soulduster.com/ - Votre commantaire est en attente de modération. 13 mai 2016 #1

    Fine writing follows fine thinking. If Hollywood ever looks back on its past, as you have done here, they may rue their mistakes, but it may be too late.America was once a nation of individuals with the stories that eminate from individual struggle.Now, we are portrayed as a pack, like the tribes throughout the world that prey on each other.Thanks again for greating writing.

  • http://autoinsuranceguy.info/carinsurancefrommedicaid.php - Votre commantaire est en attente de modération. 8 octobre 2015 #2

    That’s the best answer of all time! JMHO

  • Shekhar - Votre commantaire est en attente de modération. 18 août 2015 #3

    Antonio check out the Sacramento Fine Arts Center website. They are hnviag two shows that would be an awesome opportunity for you to show your work.Celebrating California (art work due in Dec) and then the NCA Aspiring Artists check the website and the call to artists prompt

Réagir