Comme à l’accoutumée pour la commémoration de l’Achoura au Bénin : les chiites Libanais donnent leur sang
De gauche à droite : Rynce Agassoussi et l’Imam Abbas Chahade

Depuis 17 ans, la communauté libanaise chiite au Bénin se mobilise chaque année au mois d’octobre pour une opération de don de sang. Cette initiative est devenue au fil des années un moment incontournable pour elle.

« Plus de 1500 poches de sang mis à la disposition des centres de santé en 17 ans». C’est en ces termes que Rynce Agassoussi le président de l’Association des donneurs de sang bénévoles du Bénin a entre autres voulu mettre l’accent sur l’importance de la campagne de don de sang annuel qu’organise la communauté libanaise chiite au Bénin depuis l’an 2000 en collaboration avec l’Agence nationale pour la transfusion sanguine (Ants). C’est ce dimanche 1er octobre que l’édition de cette année a eu lieu. Comme à l’accoutumée, c’est à Cotonou au Centre Ahdi pour la recherche et l’orientation islamique que les membres de cette communauté se sont réunis pour la circonstance tout en commémorant l’Achoura.

Le souvenir de l’Imam Hussein

Pour tous les musulmans chiites du monde entier, le mois d’octobre est celui où diverses manifestations sont organisées en marge de l’Achoura dont le symbole principal est le martyr de l’Imam Hussein le petit-fils du Prophète Mahomet qui a été tué en 680 à Kabala en Irak. Pour l’Imam Abbas Chahade, la campagne de don de sang qui se tient depuis 17 ans est pour manifester « un soutien aux principes pour lesquels l’Imam Hussein s’est sacrifié ». Il précise que ce sont des « principes humanitaires et sociales ». A travers cette séance « nos sangs se mêlent ». Des propos qui viennent en écho à ceux de Rynce Agassoussi qui insiste sur le fait que « le sang n’a ni race, ni frontière ». Et à l’Imam Abbas Chahade de rappeler que cette fraternité qui se créé permet aux différentes religions de « dialoguer » comme il l’a dit dans son prêche.

Bernado Mariano Houenoussi

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Religion, Société. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir