Nommé par un décret spécial : Koupaki, un ministre à part entière ou entièrement à part ?
Pascal Irénée Koupaki

C’est le décret N°2017-507 du 27 octobre 2017 portant nomination du secrétaire général de la présidence de la République qui consacre le maintien de Pascal Irénée Koupaki au poste de ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République. En effet, son nom ne figurait pas dans le décret N°2017-509 du 27 octobre 2017 « portant composition du Gouvernement ».

Pascal Irenée Koupaki fait-il toujours partie de l’Exécutif ou bien n’est-il que le simple secrétaire général de la présidence de la République avec le titre ronflant de ministre d’Etat ? Toujours est-il que contrairement au mois d’avril 2016 où son nom figurait sur la liste des 21 ministres du premier Gouvernement du premier quinquennat de Patrice Talon, ce n’était pas le cas ce 27 octobre dans le décret N°2017-509 « portant composition du Gouvernement ». Même l’album photos titré « liste du nouveau Gouvernement » et qui a été réalisé par la Direction de la communication (Dircom) de la présidence de la République l’ignore royalement puisque sa photo n’y figure pas. Ministre à part entière ou entièrement à pas ou pas du tout, il sonne comme une évidence que c’est Bio Tchané qui doit boire du petit lait. Il est le N°2 du Gouvernement et suit donc dans l’ordre protocolaire le Chef de l’Etat. Si le titre de ministre d’Etat donné à Pascal Irenée Koupaki est un lot de consolation politique, est-ce qu’il en aura un autre de la part du président de la République et ce en renouant avec le point de presse qu’il a tenu durant plusieurs mois pour annoncer les grandes décisions du conseil des Ministres ?

Bernado Mariano Houenoussi

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Réagir